Marre des grèves ? Exprimez-vous grâce à PollDaddy

Vous connaissez sans doute déjà PollDaddy, qui vous permet de créer des sondages facilement et de les intégrer sur votre blog ou votre site web.

Une toute nouvelle version vient de sortir, qui vous permet désormais de créer de véritables enquêtes.

Vous pouvez désormais intégrer plusieurs questions, avec plusieurs types de réponses possibles (du texte, un choix multiple, etc.). Vous créez ainsi un véritable formulaire d’enquête, via une interface Ajax très simple d’utilisation.

Marre des grèves ? Exprimez-vous grâce à PollDaddy

Histoire de tester, cliquez ici pour participer à l’enquête « marre des grèves ! ».

Seul point noir : les capacités de la version gratuite sont assez limitées. Seulement 10 questions par enquête, et 100 internautes uniquement pourront participer à vos enquêtes par mois.

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Blogueurs, agences et annonceurs tous pourris ?

J’étais samedi après-midi à la Cité des Sciences pour assister à la conférence Néthique : « nouveaux médias et politique ».

Organisée par Les Humains Associés avec l’Institut Pierre Mendès France et le Carrefour Numérique, la première table ronde animée par des journalistes et des blogueurs, avait pour thème « Médias amateurs ou professionnels, vers une déontologie des nouveaux médias ? ».

Pour partie, les propos ont bien évidemment tourné autour de la question de la rémunération des blogueurs à travers, en autres, publicités et billets sponsorisés.

Est-il en effet éthique qu’un blogueur « influenceur » se fasse payer par un annonceur afin de buzzer sur sa marque, ses produits ou services ?

Après cette table ronde très intéressante, je découvre via mon agrégateur (que j’avais abonné depuis quelques jours faute de temps !) qu’une polémique enfle sérieusement autour de cette même thématique.

Pour preuve, voici quelques titres explicites :

Les blogueurs sponsorisés sont-ils des putes de luxe ?

Blogueurs vendus

À Julien de BETC EuroRSCG

Messieurs qui nous prenez pour des buzzers

Ce matin même, j’apprends via TechCrunch que les blogueurs de PayPerPost sont punis par Google qui leur enlève leur Pagerank.

Je trouve tout ceci un peu affligeant.

Les lecteurs n’ont-ils pas assez de recul et d’esprit critique pour faire le tri entre des billets sponsorisés et d’autres plus personnels et authentiques (surtout que dans la plupart des cas, le blogueur annonce la couleur) ?

N’ont-ils pas le choix de suivre un blogueur qui respecte sa « ligne éditoriale » et son indépendance ou de l’abandonner si ce dernier ne travaille plus qu’au service des marques et devient par conséquent beaucoup moins intéressant à lire ?

Les agences (dont je fais partie) devraient-elles s’interdire de contacter des blogueurs (je n’ai pas dit spammer) ? Ces derniers n’ont-ils pas assez de recul pour faire le tri entre des propositions « décentes » et adaptées à ce qu’ils souhaitent faire et d’autres inadaptées, voire offensantes ?

Les blogueurs qui passent beaucoup de temps à bloguer peuvent avoir besoin de financer leurs travaux. Ceux qui ne souhaitent pas « professionnaliser » leur activité de blogging sont toutefois libres de refuser l’argent des annonceurs.

Finalement, tout ceci n’est qu’une question de choix personnel, de bon sens et surtout de respect de ses lecteurs / interlocuteurs.

Le blogueur qui abuse verra partir ses lecteurs vers d’autres horizons.

L’agence qui ne se donnera pas la peine de comprendre l’intérêt des blogueurs et leur mode de fonctionnement échouera systématiquement et perdra rapidement en crédibilité face aux annonceurs.

Les annonceurs qui souhaitent sponsoriser des billets prennent le risque que ces derniers ne soient pas forcément positifs.

En fait, une bonne idée serait que chaque blogueur propose sur son blog, au même titre qu’un « à propos », une charte précisant aux annonceurs ainsi qu’aux lecteurs les conditions, les limites, les domaines applicables, voir même les tarifs applicables dans le cadre de sponsoring et de publi-rédactionnel. Ceci serait ainsi parfaitement transparent.

Exemple :

« Je n’accepte aucune forme de sponsoring, mes seuls revenus proviennent de la pub BlogBang ».
« J’accepte les pratiques de seeding pour tel ou tel produit. »
« J’accepte le sponsoring rédactionnel à condition de mentionner clairement à mes lecteurs que le billet est sponsorisé et d’indiquer aux moteurs de recherche de ne pas l’indexer. De plus, je me réserve le droit de ne pas être forcément positif à l’égard de l’annonceur si je juge le produit ou service mauvais »
« Mes tarifs sont de 1800 euros pour un billet sponsorisé. »

Qu’en pensez-vous ?

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Votre chef de projet digital disponible immédiatement !  Cliquez ici pour voir son profil

 

Widgetbox : la boîte à widgets

Widgetbox est un annuaire de widgets à utiliser où vous voulez : sur MySpace, Facebook, votre blog ou sur toute autre page web.

Du jeu Flash aux outils Google de traduction, les catégories sont variées. Widgetbox recense ainsi déjà plus de 25 000 Widgets.

Un simple copier-coller et vous pouvez vous détendre un peu sur le blog de Kinoa :

Vous pouvez aussi créer vos propres widgets et les référencer dans l’annuaire.

Proposer les billets de votre blog sous forme de Widget se fait très facilement grâce à Widgetbox. Voici ce que cela donne avec le blog Kinoa :

PARTAGEZ CET ARTICLE :

xFruits : faites fructifier vos RSS !

Le mieux pour vous donner envie de découvrir xFruits est sans doute de vous présenter la longue liste de tout ce qu’il peut faire avec vos flux RSS.

1. Création d’une véritable page web, à l’apparence d’un blog, avec un design très agréable, à partir d’un simple flux RSS. Exemple ici.

2. Création d’une page accessible via un mobile à partir d’un simple flux RSS ou OPML. Exemple ici.

3. Création d’un unique flux RSS à partir de plusieurs flux. Exemple ici.

4. Outil de publication de flux RSS pour la plupart des blogs et CMS (Dotclear, Blogger, Drupal, WordPress, etc.).

5. Création d’un flux RSS à partir d’e-mails envoyés à une adresse spécifique, permettant ainsi de créer un flux communautaire ; ou bien à partir des e-mails non lus de votre boîte de réception.

6. Envoi par e-mail des derniers articles d’un flux RSS à une fréquence déterminée.

7. Finissons par le plus original : créez un podcast à partir d’un flux RSS. Vous n’aurez alors plus à lire les articles, ils vous seront lus par une voix de synthèse ! A écouter ici.

Tout cela est disponible gratuitement et en Français. xFruits est donc un outil idéal pour gérer et tirer un maximum de profit de ses flux RSS.

C’est une plateforme qui mérite d’être connue.

PARTAGEZ CET ARTICLE :

AcroFlip et Blogasty

Aujourd’hui, nous avons testé pour vous deux nouveaux outils web 2.0.

AcroFlip : créer votre brochure électronique

L’idée est simple : à partir d’images ou de fichiers PDF, AcroFlip génère l’équivalent visuel d’un livret : vous disposez alors d’une brochure électronique.

Seulement disponible en version bêta pour l’instant, il faudrait que cet outil se dote d’une interface graphique agréable et d’un module d’externalisation pour devenir véritablement intéressant.

Vous pouvez voir un aperçu en cliquant ici.

Blogasty : une communauté de blogueurs francophones

Blogasty est un digg-like francophone. Rappelons brièvement le principe : les internautes proposent des billets (ceux de leur propre blog ou d’autres qu’ils ont lu ailleurs), puis chacun vote en faveur ou en défaveur des différents billets, et les plus populaires sont propulsés sur la page d’accueil.

Blogasty se différencie par son ambiance sympathique et son fort aspect communautaire, avec un espace de discussion instantanée, ainsi que des groupes et des profils de blogueurs. On notera aussi une option X-View très pratique, qui permet de voir les derniers billets classés par catégories.

PARTAGEZ CET ARTICLE :

VUVOX : « Your visual voice »

VUVOX (à prononcer « view-vox ») est un éditeur visuel en ligne (sorte de Windows Movie Maker avancé), qui se veut être un moyen d’expression graphique riche.

A partir de vos fichiers multimédias (vidéos, photographies, musiques) ou de documents en ligne (directement récupérés parmi les millions de médias disponibles sur Flickr, Picassa et les flux RSS), vous pouvez créer des présentations visuelles puissantes ; tout cela avec des outils très simples d’utilisation, mais permettant de régler les détails comme vous le souhaitez.

Du simple diaporama – mais doté d’un design développé – au kaléidoscope, les possibilités sont nombreuses et étonnantes.

Une fois votre présentation créée, vous disposez d’un lien permanent pour y accéder et même d’un module que vous pouvez intégrer sur votre blog, votre profil Facebook ou autres pages web, le tout avec la possibilité de visualiser votre création en plein écran.

Voici un exemple :

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Comment rendre son site web mobile en quelques clics ?

Indiquez l’adresse du flux RSS de votre site web ou de votre blog puis validez : en quelques secondes, vous disposez d’une version mobile de votre site, accessible, fonctionnelle, optimisée et agréable.

Tout cela gratuitement grâce à MoFuse.

MoFuse

En plus de toutes les pages contenues dans votre flux RSS, vous pouvez ajouter jusqu’à trois autres pages complémentaires où vous pouvez indiquer des informations très utiles, de contact par exemple.

Il ne vous reste plus qu’à insérer un code PHP sur votre site web, et les internautes seront directement redirigés vers la version mobile s’ils se connectent depuis un téléphone portable.

Ready.Mobi vous permet ensuite de tester et de visualiser votre site web version mobile, avec différents modèles de téléphones portables, et de constater que tous les tests de compatibilité et d’accessibilité sont effectivement passés avec succès.

Si votre site web a un fort potentiel d’accès via mobile, vous pouvez même ajouter une campagne publicitaire Adsense. Et pour savoir si tout cela a du succès, des statistiques en temps réel sont fournies.

Avec l’essor des mobiles multimédia comme l’Iphone, MoFuse (pour Mobile Fusion) est donc un nouveau service à suivre de près.

Testez dès à présent la version mobile du blog Kinoa en vous connectant à http://blog.kinoa.com/ directement depuis votre téléphone portable.

Blog Kinoa version mobile

Attention, MoFuse n’est pour l’instant disponible que sur invitation !

PARTAGEZ CET ARTICLE :

« Marketing 2.0 : évolution ou révolution ? » – Les Journées nationales du Marketing 2007 organisées par l’ADETEM

Organisées par l’Adatem, les journées nationales du Marketing 2007 auront pour thème le markerting 2.0.

Une occasion idéale pour faire le point sur la révolution « Web 2.0 » et approfondir toutes les notions que nous avons abordé ici même à travers notre dico du maketer 2.0 🙂

Les journées nationales du Marketing 2007 auront lieu à Paris, dans les locaux d’Ubifrance, du 18 au 19 octobre 2007.

Le quotidien Le Monde consacrera à cette occasion une édition des Cahiers de la Compétitivité au marketing 2.0.

Comme il se doit, la participation est de mise puisque vous pouvez contribuer en répondant aux questions suivantes :

  • Pour vous, les blogs vont-ils jouer un rôle très important ou au contraire marginal dans le marketing des années à venir ?
  • Comment envisagez-vous l’évolution de la relation marques / consommateurs dans les 5 ans à venir ?
  • Comment envisagez-vous votre propre métier dans les 5 ans à venir ?
  • Les communautés en ligne et les réseaux sociaux vont-ils profondément changer la manière de faire du marketing et de communiquer ? Vous-mêmes, avez vous changé d’attitude et de comportement à leur égard ?
  • Le consommateur a pris le pouvoir : est-ce si vrai à votre avis, ou simplement juste une façon de se faire un peu peur ?
  • Face à un phénomène comme eBay, quelle place reste-t-il au commerce en ligne ?
  • Comment peut-on et doit-on associer le consommateur à la création des produits nouveaux ?
  • Le Web 2.0 mise beaucoup sur l’envie de participer des internautes (participation spontanée ou participation « assistée », accompagnée ou suscitée). Certains commentateurs pressentent des limites à cette soif de participation si elle ne s’accompagne pas, à terme, d’un retour tangible – monétaire notamment – pour ces nouveaux producteurs de contenu. En matière de marketing 2.0, dans un dialogue entre l’entreprise et ses consommateurs et clients, peut-on craindre les mêmes effets et prévoir les mêmes limites ? Quelle est la marge de manoeuvre pour l’entreprise ?
  • Tous les produits, toutes les marques sont-elles « communautarisables »?

Si vous souhaitez répondre à l’une de ces questions, c’est par ici.

Source : « Les Cahiers de la Compétitivité »spécial marketing 2.0

PARTAGEZ CET ARTICLE :

La révolution de l’Internet Software – maintenant en vidéo

Nous avions assisté à la conférence « La révolution de L’Internet Software : Comprendre et analyser les mutations de l’industrie mondiale du logiciel » (nos impressions ici).

Cette conférence a été organisée par IE-Club en partenariat avec Microsoft, TechCrunch, Brainsonic et l’Afdel.

Vous pouvez désormais revivre les débats en vidéo.

Attention pour voir les vidéos, vous devez disposer de Silverlight (plug-in multi-plateforme, concurrent direct de la technologie Flash, qui permet de visionner des animations de type vectorielles, mais surtout des contenus multimédias intégrant de l’audio et de la vidéo).

PARTAGEZ CET ARTICLE :