Trackback (le dico du marketer 2.0)

L’univers des blogs consiste souvent en une multitude de points de vue différents sur un même sujet, soit exprimés de manière indépendante, soit se faisant écho ou référence entre eux. Lorsque c’est le cas, les rétroliens (« trackback » en Anglais) permettent de tisser un lien entre ces différents articles.

Vous avez lu quelque chose d’intéressant sur un autre blog et vous souhaitez le partager avec vos lecteurs sur votre propre blog ? Vous souhaitez réagir à l’avis d’un autre blogueur ? Il suffit alors, lorsque vous créez votre billet, d’indiquer le rétrolien de l’article d’origine à l’endroit prévu à cet effet.

De façon automatique, l’auteur de l’autre blog sera averti de la publication de votre propre article, et son blog comptabilisera automatiquement qu’un nouveau blog fait référence au billet en question.

Outre le réseau que cela permet de créer, cela permet aussi de mesurer le succès de vos articles : plus un billet comptabilise de rétroliens, plus il a suscité de réactions dans la blogosphère !

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Christmas icons & joyeuses fêtes à tous

Allez histoire de vous souhaiter un joyeux Noël de la part de toute l’équipe Kinoa, voici quelques icônes de saison:

Christmas Social Icons

Christmas Social Icons : http://fasticon.com/freeware/?p=72

The Real Christmas RSS Icons

The Real Christmas RSS Icons : http://www.ajaxpath.com/christmas-rss-icons

iPod Christmas

iPod Christmas : http://fasticon.com/freeware/?p=25

Et encore plus, sur http://www.smashingmagazine.com

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Votre chef de projet digital disponible immédiatement !  Cliquez ici pour voir son profil

 

Le mot « blog » a dix ans, déjà !

A l’occasion des 10 ans du mot « blog », le site Ecran.fr de Libé a demandé à 21 blogueurs français leur propre définition.

Vous pouvez retrouver l’article complet ici et quelques extraits ci-dessous :

  • Une feuille blanche. Quotidienne. Addictive. Nicolas Voisin, du blog Politic Show
  • Un blog, c’est comme un très très gros mégaphone, pour dire n’importe quoi, mais à plein de gens d’un coup. Penelope Jolicoeur, du blog Pénélope Jolicoeur
  • Après plusieurs années, il me semble que le modèle s’essouffle : partout le même « look », les mêmes nuages de tags, les mêmes blogrolls, les mêmes gadgets – et surtout le même genre de contenu, les mêmes commentaires. C’est un peu à l’écriture ce que le fast food est à la restauration. Vite écrit, vite lu, vite commenté… et vite oublié. Jean Véronis, du blog Technologies du Langage
  • Le blog est comme le jean taille basse : une tendance assez populaire pour que tout le monde montre son nombril sans complexe. Lâm, du blog Monsieur Lâm
  • Un blog, c’est un CMS qui a mal tourné (…). Pierrick Thébault, du blog regarde.org

Pour une définition plus « classique », mais en image :

[youtube NN2I1pWXjXI]

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Le Web 2.0, déjà dépassé ?

Je vous invite à lire une interview intéressante de Don Tapscott par Chritophe Alix sur Liberation.fr.

Cette entretien a pour thème les nouvelles technologie et leurs impacts sur les méthodes et stratégies des entreprises.

Don Tapscott compare l’économie collaborative (la « wikinomie ») à une mutation équivalente à celle induite par la révolution industrielle au XIXe siècle.

« Sous l’impact de la globalisation et des nouvelles technologies, un vieux modèle industriel est en train de disparaître et un nouveau d’émerger. Ce qui disparaît ? Une organisation de la production des richesses dans les entreprises basée sur la hiérarchie, le contrôle et une transmission verticale des tâches dans laquelle tout le monde est le subordonné de quelqu’un : l’employé par rapport au manager, le vendeur par rapport au consommateur, le producteur par rapport au distributeur ou aux sous-traitants… Ce qui apparaît ? De nouveaux modèles collaboratifs qui s’appuient sur des communautés et reposent sur une coproduction et une cocréation de richesses. »

Don Tapscott fait le pari que les modèles de coproduction vont s’imposer partout et que les méthodes inspirées de l’Open Source seront très largement supérieures en terme de création de valeur.

« L’idée reçue est qu’il faut préserver à tout prix ce précieux actif et envoyer un bataillon d’avocats dès que l’on y touche. Cacher son jeu pour rester compétitif, en somme. Mais cela ne marche plus. Les majors du disque sont en train de mourir à force de camper sur ce modèle, et partout les vieux monopoles en matière de savoir industriel s’écroulent. »

C’est ainsi qu’un cinquième pouvoir émerge, c’est celui des Internautes qui aspirent à co-créer et co-produire et de citer l’exemple d’Amazon qui réalise près de 30 % de son chiffre d’affaires via un million de vendeurs tiers rétribués sur le Net.« 

Cette économie collaborative va au-delà du boom actuel des réseaux sociaux en ligne. On va passer d’un monde de réseautage sur la Toile, de nouvelle sociabilité en ligne, à une production sociale et collaborative. Les entreprises ont intérêt à s’y préparer dès maintenant. »

A lire sur : http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/298386.FR.php

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Blogroll (le dico du marketer 2.0)

Un blogroll est une liste de liens vers d’autres blogs, généralement présente dans une des colonnes latérales d’un blog. Il peut s’agir de liens vers des blogs de personnes que vous connaissez, ou bien de blogs que vous avez trouvés intéressants.

Les blogrolls sont un point important de l’aspect communautaire des blogs. C’est souvent par l’intermédiaire de ce genre de liens entre les blogs qu’on l’on en découvre d’autres tout aussi intéressants.

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Centralisez la gestion de vos vidéos sur YouTube, Dailymotion, Google… avec TubeMogul !

Plus personne ne va pouvoir passer à côté de vos vidéos ! Grâce à TubeMogul, vous pouvez poster vos vidéos sur tous les sites tels que YouTube, DailyMotion, MySpace et autres en une seule fois !

Et ce n’est pas tout ! Vous pouvez aussi disposer très facilement à la fois des statistiques des vidéos envoyées de cette manière, mais aussi celles des vidéos que vous avez déjà envoyées auparavant, simplement en indiquant l’adresse de votre compte sur les sites en question.

Vous pouvez ainsi voir où vos vidéos ont le plus de succès ! Par exemple, notre vidéo de l’Iphone postée il y a quelques jours a été visionnée presque deux fois plus sur DailyMotion que sur YouTube.

N’attendez plus pour faire déferler votre vague de vidéos sur tout le Web 2.0 !

TubeMogul

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Tag / Tag cloud (le dico du marketer 2.0)

Lorsque des millions d’internautes postent leur propre contenu grâce au web 2.0, il peut vite devenir difficile de s’y retrouver. C’est pourquoi les tags sont devenus une pratique très répandue.

Il s’agit simplement d’attribuer un ou plusieurs mots-clefs, soit à son propre contenu, soit à celui des autres, afin que les internautes puissent facilement y accéder. Vous venez de poster une vidéo de l’Iphone ? Taguez-la avec le mot-clef « iphone » et le tour est joué !

Les nuages de tags (tag clouds en Anglais) sont devenus très populaire. Il s’agit de mettre en avant visuellement les mots-clefs utilisés par les internautes, en faisant varier la taille suivant la popularité du tag. Selon Wikipédia, qui nous fournit aussi l’image d’exemple ci-dessous, c’est Flickr qui a introduit pour la première fois ce procédé.

Tag cloud

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Standardiser les e-mailings

L’Email Standard Project

Une excellente initiative qui vise à accorder développeurs d’outils de messagerie et créateurs d’emailings, newsletters en tous genres afin d’améliorer le support de ces communications par les clients mails.
Qui n’a jamais eu à intégrer un e-mailing ne peut se rendre compte du casse-tête de cette tâche ingrate.

Eudora, Firefox, Gmail, Yahoo, outlook 2003, 2007, Lotus supportent de façon différente la combinaison HTML-CSS, les différences de rendu pour une même communication entre ces différentes applications sont considérables, pouvant donner aux destinataires une piètre image de l’expéditeur.

Même si on peut considérer l’emailing comme le parent pauvre du web, il était temps de parler standard.
Les bénéfices à en retirer seront les mêmes que pour les pages webs classiques: du temps, de l’argent, de la bande passante et une meilleure image de ces communications auprès du client final.

Une initiative à suivre, donc.

http://www.email-standards.org/

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Barcamp « Tools 2.0 » chez Sun Microsystems

Nous étions ce matin au Barcamp « Tools 2.0 », chez Sun Microsystems.

Organisé avec le soutien de Silicon Sentier, l’OSSGTP, Ruby France, Supinfo et Sun Micorsystems ce Barcamp était dédié aux « Tools 2.0 », c’est-à-dire à tous les outils (programmation, mashup, multimédia, services web, …) qui permettent au Web 2.0 d’ouvrir à tous les internautes la possibilité de personnaliser, construire, assembler et publier les services qui leur sont utiles.

Vous pouvez revivre l’événement en quelques vidéos.

Tout d’abord, l’arrivée. Bon désolé, un samedi matin à 9h00, c’est un peu difficile…

[dailymotion 1dQ3iQN5lsbYDq4VY nolink]

Mais au fait, c’est quoi un Barcamp ? Une définition par l’incontournable Eric Mahé, Sun Microsystems :

[dailymotion 5lCsMdWwj8dl6q5o8 nolink]

Le Barcamp était couvert par 01net. Quand on vous dit que les médias sont en danger avec le Web 2.0 😉

[dailymotion 4CAMHS4fyYdyPq54m nolink]

Pour continuer, une interview de Lionel Foa, kinoa (il était là lui aussi à 9h00) !

[dailymotion 59KL2I2rSKgXTq51K nolink]

Enfin, une démo de l’iphone à la sauvette :

[dailymotion 3UVgCMfctolxhq5yE nolink]

Et pour conclure, le mot de la fin par Eric :

[dailymotion 4tWNgXLI6y3idq5zA nolink]

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Emailing et CSS : un outil pour se simplifier la vie

Un outil intéressant pour tous ceux qui ont le courage de s’attaquer au codage d’un emailing.

La gestion des feuilles de style par les outils client de messagerie peut vite tourner au cauchemar, non seulement les outils de messagerie ayant chacun leur propre interprétation de ces feuilles de style mais en plus ils n’interprètent pas tous correctement les feuilles de style externe ou directement insérée dans la balise <HEAD>.

Le moyen de contourner ce défaut existe, il « suffit » d’intégrer directement dans le code HTML, les instructions CSS, méthode dite « CSS inline ».
On se fait aisément une idée du temps perdu à effectuer des copier-coller de morceaux de code dans tous les sens à tel ou tel endroit de la maquette HTML.

Heureusement, un outil fait maintenant le travail pour nous, on lui propose un emailing avec feuilles de style externe et il nous le rend entièrement codé au moyen de « CSS inline ».

Et cerise sur le gâteau, il nous indique la fiabilité du code de notre emailing en fonction des différents outils de messagerie par des critères subjectifs mais explicites : safe, poor or risky.

L’outil : http://code.dunae.ca/premailer.web/

PARTAGEZ CET ARTICLE :