Catégorie : WordPress

WordPress 3.0 : l’âge de maturité

WordPress 3.0, nouvelle version majeure, est sorti il y a quelques jours (le 17 juin 2010) et a déjà dépassé les 700 000 téléchargements. Il devrait atteindre le million d’ici la fin de la semaine.

J’affirmais déjà il y a plus de six mois que WordPress est un véritable CMS, et c’est désormais confirmé : avec sa nouvelle fonctionnalité, les classes de contenus (ou « custom post types » en jargon technique), WordPress va pouvoir affronter Drupal, l’autre favori du moment, ce qui changera peut-être la donne pour une nouvelle édition de la rencontre WordPress / Drupal.

Cela paraît un peu technique présenté comme cela, mais cela ouvre une nouvelle ère pour WordPress, qui permet désormais d’intégrer tout type de contenus désiré : pourquoi pas des produits ? ou un annuaire de contacts ? Avec pour chaque contenu ses champs personnalisés (les « custom taxonomies » et « custom fields »), par exemple la gamme et le prix pour un produit.

C’est loin d’être la seule nouveauté : une gestion automatisée des menus, un nouveau thème par défaut avec plus d’options de personnalisation, des liens raccourcis (utiles pour Twitter), évidemment plus de sécurité, etc. Et aussi, autre nouveauté majeure : la fusion avec la version multi-sites de WordPress, qui permet donc maintenant de gérer plusieurs sites et/ou blogs avec la même interface et la même installation.

Nous avons déjà commencé à utiliser WordPress 3.0 depuis plusieurs semaines pour nos derniers projets, et les promesses sont au rendez-vous !

Pour en savoir plus, rien de mieux que la vidéo officielle :

Rencontre WordPress / Drupal

Hier, mardi 6 janvier 2010, se tenait à la Cantine une rencontre entre deux univers : WordPress et Drupal, deux des systèmes de gestion de contenus (CMS) les plus en vogue actuellement.

WordPress était principalement représenté par :

et Drupal par :

  • Damien Tournoud, développeur majeur de la prochaine version de Drupal et fondateur de la communauté Drupal francophone,
  • et Sylvain Moreau, spécialiste de Drupal depuis plusieurs années.

(Des consultants étaient également présents.)

Le principal sujet d’échange a été celui du cliché qui veut que WordPress, c’est bien pour faire des blogs, tandis que lorsque l’on veut un site complexe, Drupal s’impose.

Tout le monde s’est accordé pour dire que Drupal est un outil très puissant, dans la mesure où c’est un système modulaire, qui fournit des briques de base que l’on peut ensuite utiliser comme on le souhaite, pour quasiment n’importe quel cas.

La notion intéressante de CMF, Content Management Framework, a été évoquée.

Cela a cependant l’inconvénient de signifier que Drupal n’est pas prêt-à-l’emploi, il nécessite un effort initial important pour mettre en place un site web, et la courbe d’apprentissage est très rude.

Ce qui est aussi lié au fait que Drupal est très axé développeurs, avec une interface pas très ergonomique pour l’utilisateur final. Mais c’est un inconvénient que la prochaine version, Drupal 7, va tenter de résoudre.

De son côté, WordPress dispose d’une interface utilisateur que tout le monde trouve très agréable et très facile à prendre en main, et quelques minutes peuvent suffire pour installer un blog ou un site web fonctionnel de base (sans graphisme spécifique, évidemment).

Il est donc très performant pour certains cas d’usage, notamment les blogs, mais ne permet pas de tout faire, contrairement à Drupal. Certains intervenants ont par exemple signalé qu’un site d’e-commerce sous WordPress n’avait pas beaucoup de sens.

Il a cependant été rappelé que WordPress dispose également d’une API et d’un nombre très importants de plugins déjà prêts, et que la prochaine version, WordPress 3.0, va permettre de l’utiliser encore plus comme un CMS (grâce aux types de contenu personnalisés), sans oublier la récompense obtenue dans ce domaine il y a peu.

Bref, l’écart de possibilités entre WordPress et Drupal a nettement diminué avec le temps, et la tendance se confirmera en 2010, même s’il reste vrai que WordPress est plus approprié à certains cas, et Drupal à d’autres. Mais tous les deux sont de bons CMS.

WordPress pourrait cependant tirer son épingle du jeu à long terme grâce à son extension BuddyPress, qui permet de déployer un véritable réseau social. Au vu de l’essor incroyable de Facebook et Twitter l’année dernière, autant dire que c’est un atout majeur !

WordPress est définitivement un CMS !

Logo WordPress

Vous connaissez peut-être WordPress en tant que plateforme de blogs. Il est vrai que c’est son domaine de prédilection initial. Cependant, c’est un outil tellement attrayant, avec une communauté si grande et si vivante, qu’il est de plus en plus utilisé en tant que CMS, c’est-à-dire comme outil de gestion de contenus pour des sites web complets, et plus seulement pour de simples blogs.

Il ne m’a pas toujours été facile de défendre WordPress en tant que CMS. Je ne regrette pas ce choix, car aujourd’hui WordPress se voit récompensé par l’ « Overall Best Open Source CMS Award », des 2009 Open Source CMS Awards, et arrive second dans la catégorie « Best Open Source PHP CMS », dans laquelle il n’avait jamais été présent jusqu’à maintenant.

Et au cas où vous seriez sceptiques avec les récompenses, voici un exemple concret : sorosoro.org, qui a ouvert ses portes début octobre. Ci-dessous, un aperçu (non exhaustif) de ce que nous avons réussi à faire sur ce site web, qui est motorisé par WordPress :

  • multilinguisme
  • un système de milliers de fiches de langues
  • un double système de cache
  • un éditeur visuel personnalisé
  • tout cela dans une seule et même interface d’administration

Et ce n’est que le début. WordPress évolue sans cesse, et la nouvelle version 2.9 sera bientôt disponible, avec de nombreuses nouveautés centrées sur les médias.

La vague WordPress

Vous connaissez sans doute WordPress : une des plus importantes plates-formes de blogs open source, et c’est un blog basé sur WordPress que vous êtes en train de lire en ce moment même.

Mais aujourd’hui, Automattic, à l’origine de cette solution, c’est une dizaine de projets, qui sont tous en pleine effervescence ces dernières semaines. En voici donc un tour d’horizon.

Logo WordPress

WordPress.com
Commençons par le noyau de cet univers : WordPress.com. C’est le système qui permet à n’importe qui de créer son propre blog, sans rien avoir à faire de technique. Le mois de mai a été l’occasion de nombreuses améliorations : interactions avancées avec YouTube, possibilité de poster un billet par e-mail, etc.

WordPress.org
La version 2.8 vient de sortir. WordPress.org, c’est globalement la même chose que WordPress.com, à la différence qu’il faut installer soi-même la plate-forme, et qu’on peut ensuite y faire toutes les modifications que l’on souhaite, que ce soit du côté technique ou du côté visuel. Ce qui permet non seulement de faire des blogs personnalisés, mais surtout de faire de véritables sites web et de transformer WordPress en un véritable CMS (système de gestion de contenus). Sans compter les milliers de plugins qui existent.

WordPress µ (dit WordPress Mu)
Si, en plus de votre site web, vous souhaitez proposer à vos visiteurs, vos amis ou vos employés, d’avoir leur propre blog, rattaché à votre site principal, alors WordPress Mu est fait pour vous ! Récemment sorti en version 2.7.1, la prochaine version majeure de WordPress devrait être l’occasion de fusionner les deux solutions.

buddyPress
La première version stable de buddyPress est sortie récemment, et c’est sans doute l’un des projets les plus intéressants et prometteurs. Il s’agit d’un plug-in qui transforme votre site web (sous WordPress Mu) en un véritable réseau social (profils, groupes, mur, etc.), vous permettant ainsi de créer votre propre Facebook-like (pour votre entreprise par exemple).

bbPress
Côté interactions sociales, bbPress est également sur le point de sortir dans sa première version stable. Ce système de forums est une bonne alternative au controversé phpBB, et a l’énorme avantage d’être lié à WordPress : vos visiteurs n’ont ainsi à s’identifier qu’une seule fois !

IntenseDebate
Toujours du côté social, IntenseDebate permet de développer les fonctionnalités liées aux commentaires de votre blog ou de votre site, en offrant par exemple des notifications par email, l’ajout automatique de vos commentaires à votre compte Twitter, etc.

VideoPress
C’est le dernier né de l’univers. Directement intégré aux blogs de WordPress.com, et bientôt de WordPress.org, il propose une offre d’hébergement et un lecteur de vidéos (HD), similaire à Vimeo. Hélas, pour la première fois, c’est un module payant, mais cela se comprend étant donné l’importance des ressources serveurs nécessaires pour héberger des vidéos.

PollDaddy
Vous connaissez sûrement déjà PollDaddy, sans doute un des outils les plus riches pour créer des sondages, des quiz, des enquêtes, etc. Et comme tous les projets évoqués ici, il est plugable directement à votre site sous WordPress.

Gravatar
Voilà un projet intéressant : il permet une gestion globalisée de son avatar (l’image ou la photo qui nous représente), lorsque l’on commente un billet sur un blog, que l’on poste sur un forum, etc. Ainsi, quand vous souhaitez changer d’avatar, vous n’avez à le modifier qu’une seule fois, grâce à Gravatar, au lieu d’avoir à le faire sur chacun des sites auxquels vous participez. Il faut cependant que les sites en question intègrent cette fonctionnalité, ce qui n’est pas souvent le cas hélas…

Bref, il est clair que WordPress et ses frères et soeurs offrent de nombreuses perspectives, et ce n’est que le début !