Catégorie : Points de vue

Mise à jour Facebook : ce qui change

Si vous utilisez régulièrement Facebook, comme 26 millions de Français1, vous avez sans doute constaté les mises à jour récentes de l’interface, qui concernent autant les applications pour smartphones que la version en ligne traditionnelle. Mais qu’apporte réellement cette nouvelle évolution ? Quelles stratégies s’esquissent derrière ces changements ?

La mise à jour  régulière des applications Smartphone

Selon une étude Comscore, Facebook, en décembre 2012, a représenté 23 % du temps total passé par les mobinautes sur une application Android ou Iphone. Elle est de loin l’application la plus utilisée sur l’internet mobile : à titre de comparaison, des applications aussi connues que Gmail, Instagram, Youtube ou Google Maps réalisent chacune un score d’environ 3%.

Trois applications aux finalités complémentaires

  • L’application Facebook reprend les fonctionnalités des comptes personnels Facebook.
  • Facebook Messenger se focalise sur les services d’échanges entre utilisateurs. Il permet d’envoyer des messages ou des textos, de créer des conversations de groupes et d’envoyer une information de géolocalisation.
  • Gestionnaire de pages répond à une demande des utilisateurs Facebook qui ont créé une page et souhaitent l’administrer depuis leur smartphone.

Des applications appréciées des utilisateurs

Les applications Facebook, dont le succès repose évidemment sur la notoriété et l’audience du site, rencontrent un accueil positif du public. Les notes obtenues sur l’Appstore et Google Play, à l’écriture de cet article, en témoignent :

  • Facebook : 4/5 (AppStore – 263 000 votes) et 3,6/5 (Google Play – 6 400 000 voyes)
  • Facebook Messenger : 4/5 (AppStore – 92 100 votes) et 4,4/5 (Google Play – 621 300 votes)
  • Gestionnaire de pages : 4/5 (AppStore – 4 550 votes) et 3,8 (Google Play – 14 150 votes)

Mais ce succès ne justifie pas l’immobilisme, loin s’en faut, sur un marché concurrentiel et sujet à une pression constante sur l’innovation.

Les principales améliorations de l’application Facebook

La dernière mise à jour a apporté plusieurs correctifs, des améliorations tant au niveau des fonctionnalités que de l’ergonomie. Trois améliorations majeures justifient la pertinence de cette mise à jour :

  • Une actualisation plus rapide des données : avant la mise à jour, il n’était pas rare de devoir attendre plusieurs minutes, après sa connexion, pour recevoir les derniers messages et les dernières notifications. La mise à jour a réduit considérablement ce délai d’attente.
  • Une interface graphique plus ergonomique et intuitive : la dernière mise à jour a apporté une plus grande lisibilité et une facilité de navigation. La principale amélioration concerne les conversations : les échanges sont présentés en bulles, disposés à gauche et à droite et de couleurs différentes, sur le modèle qui s’applique traditionnellement aux SMS.
  • Une publication d’images simplifiée : il est aujourd’hui plus simple de téléverser et publier des images via l’application, et les utilisateurs peuvent uploader plusieurs photographies en même temps. L’objectif affiché est de vivre pleinement l’expérience Facebook : partager des instants privilégiés avec ces cercles d’amis. Doit-on y voir le résultat du rachat d’Instagram par Facebook, qui aurait conduit à un transfert de compétences ?

Le cycle de mise à jour devrait s’accélérer, Facebook promettant de nouvelles versions de ses applications pour smartphones et terminaux mobiles tous les deux mois, voire tous les mois.

La mise à jour du site Facebook

Le site Internet a connu en mars 2013 son plus grand bouleversement depuis la mise en place au second semestre 2011 de la Timeline, qui proposait en son temps une nouvelle présentation pour les comptes personnels, les pages et les groupes.

Cette mise à jour, qui touche autant au fil d’actualités qu’au tableau de bord des utilisateurs, apporte de nombreux changements. Nous retiendrons plus particulièrement :

Pour tous les utilisateurs

  • La messagerie instantanée est valorisée : Facebook est un lieu d’échanges privé autant que public, et la messagerie instantanée, accessible dans une colonne escamotable à gauche, permet d’embrasser en un regard, quelle que soit la page où l’on se trouve, le statut des membres avec lesquels on interagit le plus, et la liste exhaustive des contacts en ligne.
  • Des échanges privés plus intuitifs : le site Facebook a adopté pour les conversations la même configuration que les applications. L’interface « SMS » facilite la lecture, en permettant d’identifier immédiatement les messages des différents interlocuteurs.
  • Les icônes avertissant de nouvelles demandes de contact, de notifications ou de messages, autrefois en haut à gauche, sont situées maintenant en haut à droite.

Pour les marques et gestionnaires de pages

  • Un accès plus rapide aux pages et groupes que l’on administre : les pages et groupes sont facilement accessibles via la même colonne escamotable que les contacts : un principe de notifications permet d’être informé d’éventuelles publications ou interactions depuis notre dernière visite.
  • Les contenus visuels sont mis en avant dans le fil d’actualités : les marques vont donc, de plus en plus, privilégier les publications contenant des images ou des vidéos pour gagner en visibilité.
  • Les pages « Likées » par ses contacts sont plus visibles qu’auparavant : cette valorisation  encourage les actions de community management visant à améliorer l’implication des fans, et peut aussi, indirectement, inciter les marques à engager des budgets publicitaires sur le site, notamment pour acquérir de nouveaux fans.
  • La mise en avant des publications sponsorisées dans le fil d’actualités souligne la volonté de Facebook d’optimiser son modèle économique. Elle s’intègrent naturellement au fil d’actualités. 

Les modifications apportées au journal

Outre le déploiement du nouveau fil d’actualités, le réseau social apporte aussi quelques modifications aux journaux de ses membres. Si l’en-tête n’évoluera pas, et conservera une image de couverture et un avatar, la disposition du contenu changera bientôt.

Sous la couverture, un menu textuel facilitera la navigation d’une partie à l’autre du profil : À propos, Amis, Photos, Plus (réservé aux applications). 

Le journal sera dorénavant scindé en deux colonnes : celle de gauche est consacrée aux informations propres à l’utilisateur, comme ses amis ou ses photographies, tandis que la colonne de droite reprendra toutes ses publications.

La partie À propos sera aussi repensée, avec une approche plus graphique et l’affichage d’images liées aux intérêts de l’utilisateur.

Les avantages et les inconvénients d’une refonte majeure

Facebook, malgré une croissance soutenue depuis son lancement, est souvent menacé de stagnation, de nombreuses études évoquant même un déclin possible, pour ne pas dire inéluctable (vous pouvez lire à ce propos un article publié sur Clubic en février 2013).

Une mise à jour majeure, en apportant des changements, introduit une dose de nouveauté à même de susciter l’intérêt des utilisateurs. L’expérience doit être renouvelée, et les nouvelles fonctionnalités doivent séduire par leurs aspects ludiques ou pratiques. Elle rassure de plus les actionnaires, qui voient dans ces évolutions le signe d’une marque dynamique et engagée sur son marché, désireuse de conserver sa place de leader.

Mais des mises à jour trop fréquentes peuvent produire des effets inverses à ceux escomptés, et lasser voire irriter les internautes. De même, les changements doivent être progressifs, des bouleversements brutaux peuvent conduire à la défection de nombreux utilisateurs, trop déstabilisés pour souhaiter s’approprier la nouvelle interface : dans un autre registre, Windows 8 est aujourd’hui confronté à cette problématique.

Et vous, que pensez-vous des fréquentes mises à jour sur les réseaux sociaux ?

1 www.e-marketing.fr

PARTAGEZ CET ARTICLE :

5 idées pour des fans engagés sur les réseaux sociaux

Grâce aux fonctionnalités des réseaux sociaux, les fans peuvent désormais faire entendre leur voix et disposent d’un espace où partager leurs centres d’intérêt, leurs idées de produits ou même leurs critiques. Quand une entreprise est en train d’établir son budget marketing, il faut donc impérativement qu’une attention particulière soit portée aux fans ainsi qu’à la manière de les récompenser. 

récompenser fans

Des ambassadeurs plus ou moins engagés

Les professionnels du marketing s’attachent à garder leurs fans engagés : ce sont eux les véritables ambassadeurs sociaux de la marque. Ces fans impactent leur cercle d’influence social et suivent généralement la marque sur plusieurs réseaux sociaux.

Nous pouvons distinguer 3 grandes familles d’ambassadeurs :

  • Les sympathisants (brand browsers) : ces internautes visitent occasionnellement la page Facebook de leur marque favorite et aiment quelques articles ou photos. Ils doivent être encouragés par des actions spécifiques pour continuer à s’engager sur les réseaux sociaux et devenir plus actifs.
  • Les fidèles (brand loyalists) : ces accrocs des réseaux sociaux aiment chaque post sur Facebook et suivent même les marques sur plusieurs réseaux sociaux. Ils visitent régulièrement les comptes de leurs marques fétiches mais n’ajoutent pas pour autant de contenu ni ne partagent les publications avec leur propre réseau social.
  • Les contributeurs (brand accelerators) : ces consommateurs sont particulièrement précieux pour les marques car ils partagent les publications sur leur multiples comptes sociaux. Ce sont des fans qui disposent d’une grande influence et qui peuvent avoir un impact sur les habitudes de consommation de leur réseau social.

Des ambassadeurs qu’il importe de choyer

Mais comment les marques peuvent-elles inciter leurs consommateurs à s’investir et à devenir des ambassadeurs ? Découvrez quelques astuces pour transformer vos fans dits « passifs » en véritables internautes engagés.

fan engagé

1. Identifiez vos internautes « stars »

Qui sont vos internautes les plus volubiles ? Et qui sont ceux qui jouent le mieux le rôle d’ambassadeurs sur les réseaux sociaux ? Commencez votre recherche sur Facebook. En effet, selon une étude du Forrester Research of the value of Facebook fans, le géant des réseaux sociaux est particulièrement adapté au développement d’un réseau d’ambassadeurs : ses utilisateurs sont plus enclins que les autres à acheter, à s’engager ou à recommander des marques qu’ils aiment.

2. Intéressez vos fans avec un contenu de qualité

Les professionnels du marketing ont conscience du caractère incontournable de Facebook dans la plupart des stratégies de community management. Cependant, qui dit publications régulières ne dit pas forcément engagement de la communauté. Facebook doit être le vecteur de lancement d’une campagne promotionnelle et doit tenter d’obtenir l’engagement de chaque consommateur.

Les jeux-concours sont des opérations promotionnelles qui savent tirer partie de Facebook, autant pour attirer de nouveaux fans que pour fidéliser les fans actuels.

3. Agissez sur le processus d’idéation

En proposant des façons originales de s’engager, vous obtiendrez des idées et suggestions fondamentales de vos fans qui vous permettront d’adapter votre offre.

L’idéation est un concept encore peu connu en France. Cette notion aborde les mécanismes de formation, d’organisation et d’expression des idées chez un individu. En marketing, l’idéation souhaite contribuer à la création de nouvelles idées, en stimulant certains sentiments, comme la reconnaissance, le désir, l’esprit d’aventure ou d’évasion…

ideation

4. Renforcez l’engagement de vos fans

La notion d’engagement comporte une dimension presque magique lorsque les CM évoquent leurs campagnes sur les réseaux sociaux. En fournissant un contenu pertinent et intéressant à leurs clients, les marques imposent leur personnalité, démontrent leur originalité, voire leurs qualités de leader et prouvent qu’elles ne sont pas simplement en quête de nouveaux « J’aime ».

Pour des fans, la notion de primeur est essentielle. Un sentiment de fierté peut naître de l’accès, avant les autres, à une information essentielle. Par exemple, un éditeur de jeux vidéos peut décider de publier en priorité de nouvelles images de son futur « hit » sur Facebook. Communiquer des informations en avant-première sur les réseaux sociaux est une solution simple et efficace pour renforcer l’engagement de ses fans.

5. Encouragez au partage

Pour construire une campagne efficace sur les réseaux sociaux, les marques doivent identifier leurs ambassadeurs, et notamment les Contributeurs, pour les récompenser de leur fidélité. Plusieurs solutions sont alors possibles, comme la mise à disposition de bons de réduction ou encore l’accès à des offres promotionnelles dédiées.

Cet encouragement peut aussi passer par une vente privée, avant la mise officielle sur le marché, de nouveaux produits. Les ambassadeurs les plus actifs se sentiront encore plus valorisés de pouvoir profiter d’un nouvel article avant tout le monde et ne se gêneront pas pour répandre la nouvelle. 

La mise en œuvre de ces quelques conseils permettra d’impliquer un plus grand nombre de fans et de les encourager. Vous pouvez d’ailleurs internaliser les compétences de gestion de communauté au sein de votre équipe en suivant des formations avec – qui d’autre, bien sûr ?! – l’Institut Kinoa !

Cet article est librement traduit et inspiré d’une publication anglo-saxonne : http://socialmediatoday.com/kelly-dern/1201346/five-methods-cultivate-your-social-media-brand-ambassadors

 

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Réseaux sociaux en B2B : notre Webinar ce jeudi !

Vous évoluez au sein d’une entreprise B2B et vous ne voyez pas, mais alors vraiment pas, comment les réseaux sociaux pourraient être utiles à votre marque ?

C’est le moment de faire tomber ses préjugés et de réfléchir à intégrer les réseaux sociaux dans la stratégie de votre entreprise B2B.

Retrouvons-nous ce jeudi 14 février à 10h au webinar de l’Institut Kinoa pour échanger et découvrir de nouveaux horizons digitaux. Oui, je vous propose un « rencard » pour la Saint Valentin !

En plus, vous n’avez même pas besoin de vous déplacer, tout se passe sur votre ordinateur… La magie 2.0 commence déjà à opérer !

réseaux sociaux B2B

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Comment Concrétiser Votre Présence Sur Les Médias Sociaux En 2013 ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, un mea culpa pour la très faible fréquence des publications sur le blog Kinoa. La fin d’année 2012 a été très, très intense et nous devions trouver une nouvelle organisation pour dégager du temps pour écrire de nouveaux billets. Nous allons donc tenter d’être plus assidus en 2013 !

Je vous livre ma réflexion sur la nécessité qu’ont aujourd’hui les marques à concrétiser leur présence sur les médias sociaux. Beaucoup d’entres elles ont, en effet, acquis, en y consacrant beaucoup de temps et de ressources, des communautés assez larges sur Facebook, Twitter, Linkedin ou autres… Mais elles n’ont finalement pas véritablement d’autre but que de totaliser le nombre de Fans ou de Followers et d’afficher ainsi leurs scores tels des tableaux de chasse. On a d’ailleurs beaucoup parlé de « social fatigue » en 2012. Les fans, tout comme les marques, commencent à se lasser d’une relation finalement souvent futile.

2013 doit donc être l’année de la concrétisation. Toutes les marques présentent sur les médias sociaux et celles qui ne le sont pas encore mais souhaitant s’y engager, doivent impérativement se poser la question du but d’une telle présence.

stratégie réseaux sociaux

L’amateurisme n’a plus sa place dans votre stratégie, il est temps de passer à une phase plus concrète pour générer du business.

Comment ? Il va s’agir de bien s’organiser, de tourner son attention sur les leviers qui fonctionnent et abandonner les initiatives décevantes. Il faudra peut être redéfinir vos objectifs (notoriété ? lead ? vente ?) et mieux analyser vos analytics sur les réseaux sociaux. En bref, en 2013, on prend de la maturité ! Acquérir des Fans et les amuser sur une page Facebook, c’est sympa, mais cela ne sert STRICTEMENT A RIEN. Comment relier l’engagement créé sur ces pages FB en bénéfices concrets pour l’entreprise ?

Vous devez désormais vous poser cette question essentielle : quels sont mes objectifs sur les médias sociaux ? Et décliner ces objectifs en différentes actions les plus adaptées. Se servir des médias sociaux pour accroître ses ventes est par exemple tout à fait possible, tout en conservant une communication « inbound ». Vous pouvez lire à ce sujet l’article suivant : « 6 Ways Social Media Marketing Is Changing (For the Better)« .

Une fois qu’une stratégie claire, accompagnée d’objectifs précis et des moyens pour les atteindre sera couchée sur papier, vous vous apercevrez rapidement qu’il n’y a pas que Facebook dans la vie. Bien d’autres réseaux sociaux font du sens en fonction des buts qu’on s’est fixés. Linkedin, par exemple, permet d’atteindre des résultats très intéressants en termes commerciaux.

Il est également très important de garder à l’esprit que la caractéristique première des réseaux sociaux est l’humain. Quelque soit la stratégie couverte, l’échange avec vos communautés est primordiale. C’est une conversation ouverte et sincère… On accepte les encouragements, comme les critiques.

Les médias sociaux deviennent de véritables canaux de relations et d’interactions avec les marques. Dans cet esprit, il est important d’embarquer d’autres services de l’entreprise dans l’aventure. Un internaute, en fonction de ses centres d’intérêts, voudra peut être dialoguer ouvertement avec une personne des RH, un commercial, un ingénieur, une personne du support, un membre de la direction, voire d’autres clients de votre entreprise. Finalement, si vous y regardez de près, c’est avec le service marketing / communication qu’il aura souvent le moins d’intérêt à dialoguer :) .  Toutes ces conversations doivent bien évidemment nourrir une stratégie de Social CRM.

réseaux sociaux humain

Dans le même ordre d’idée, la diffusion des réseaux sociaux à l’intérieur de votre entreprise est incontournable si vous souhaitez la rendre réellement efficace sur les canaux digitaux.

Ceci implique d’ailleurs une autre tendance de fond qui est « l’internalisation ». Vous ne pouvez pas remettre les clés de votre présence sur le digital à des agences externes. Si cela n’est pas encore fait, vous devez rapidement acquérir les compétences (formations et/ou recrutement) et monter une équipe dédiée qui devra répondre à des objectifs fixés et obtenir les moyens nécessaires de les atteindre.

Pour conclure, si vous vous posez ces questions, vous allez très rapidement être confrontés à une réflexion qui tournera autour de l’utilité de votre marque sur les réseaux sociaux. Ce n’est d’ailleurs pas uniquement en terme de médias sociaux que vous devez raisonner, mais en terme de digital. « A quoi peut bien servir le digital pour mon entreprise ? », « qu’est-ce que je peux en faire ? », « quelle va être l’utilité de mon entreprise sur les canaux digitaux ? » sont les quelques questions que vous devez impérativement vous poser. Les réponses dépassent les simples réseaux sociaux, elles conduisent toutes finalement à se demander quelle peut être la valeur ajoutée de ma marque sur le digital ? On parle de « brand utility ». En quoi ma marque peut-elle être utile sur les canaux digitaux ? Et au final, à quoi peut-elle être utile tout court ?

Si vous trouvez la réponse, vous vous apercevrez très rapidement que le digital ne peut être cloisonné du reste de vos activités. Les organisations en silos ne peuvent pas être efficaces. Le digital doit venir imprégner l’ensemble de l’entreprise (voir ci-dessus), et finalement les actions digitales et hors digitales doivent se confondre. C’est clairement ici une question de méthode de gouvernance d’entreprise qui est posées.

Vaste programme, qu’en pensez-vous ?

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Nouvelles fonctionnalités sur Linkedin : anniversaire de travail et félicitations !

Tout nouveau tout beau (d’après mes yeux), j’ai remarqué, ce matin, que Linkedin me proposait de souhaiter un joyeux anniversaire de travail à des contacts ainsi que de les féliciter pour leur nouveau poste.

En vrai, ça donne ça : on peut dire à quel point on est heureux pour le nouveau job de notre contact Linkedin en cliquant simplement sur « Féliciter ». On vous invite ensuite à écrire un petit message :

félicitation_linkedin

On a aussi vu apparaître l’option « souhaitez un joyeux anniversaire de travail » (je ne savais pas que ça existait). Même principe, les petites têtes de vos camarades apparaissent sur votre timeline avec la possibilité de les féliciter et d’écrire un mot.

anniv_job_linkedin

On le voit à nouveau, Linkedin trouve des moyens de faire participer la communauté pour renforcer les liens entre les contacts et vous offre le moyen d’animer vos relations avec votre carnet d’adresses.

Il ne vous reste plus qu’à faire votre liste de cadeau pour votre anniversaire de travail !