Catégorie : Outils Web 2.0

Les secrets marketing des applications iPhone qui cartonnent !

Avec plus de 150 000 applications proposées sur l’AppStore d’Apple, il n’est pas évident  pour les marques qui proposent leur application de la rendre visible.

Apple ne propose en effet aucun « kit marketing » qui pourrait être exploitable pour faire émerger son application du lot.

Vendre son application iPhone demande donc un dosage réussi entre un bon prix, une bonne communication et un bon timing.

FaberNovel s’est penché sur le sujet et a tenté de percer le secret des applications iPhone qui cartonnent.

A partir de l’étude des cas RATP Lite et RATP Premium, applications destinées à fournir aux parisiens l’information voyageur officielle de la RATP, faberNovel s’est livré à des analyses statistiques poussées pour tenter d’identifier les 4Ps de l’App Store.

On y apprend notamment  que :

  • Un passage dans le Top des apps est souvent lié à une accélération forte et ponctuelle des ventes.
  • A partir de 0,79 euros, la version Lite est à 50 % téléchargée afin de tester l’application avant son achat définitif. Ce pourcentage augmente logiquement avec le prix de l’application.
  • La publicité sur une application gratuite peut générer un CA aussi important que celui lié à la vente d’une application payante.
  • Le poids à ne pas dépasser pour une application est 10 Mo.

Je vous laisse prendre connaissance de la présentation si vous vous intéressez au sujet.

Buzz monitoring : 5 outils et +

Alors que 77 % des internautes français sont membres d’au moins un  réseau social, que les budgets marketing vont faire une part de plus en plus belle aux médias sociaux et que la e-réputation devient stratégique, il est désormais nécessaire de se doter d’outils pour analyser le ROI et mesurer l’efficacité des actions de marketing 2.0.

Il n’existe pas encore à ma connaissance de solution idéale qui intègre sous une même interface les statistiques sur l’audience de son site Web, l’analyse de sa e-réputation et de son positionnement sur les moteurs et le monitoring de ses actions sur les médias sociaux.

J’avais par exemple récemment publié un billet sur les « 10 outils pour surveiller vos liens entrants« . Ces outils sont certes intéressants mais ne couvrent qu’un seul aspect du schmilblick.

En attendant l’outil idéal, je vous propose ici quelques solutions qui vous permettront de mieux appréhender les résultats de vos actions marketing sur les médias sociaux.

Trackur : cet outil vous permettra de suivre pratiquement tous les composants du Web 2.0 : blog, RSS feeds, Tweets, images, vidéos…. Vous pourrez non seulement suivre les conversations à propos de votre marque, mais également suivre le « volume » de ces conversations. Vous serez ainsi alerté en cas de pic d’un buzz sur un nouveau produit ou sur un buzz négatif par exemple. Trackur propose un tree trial.

PostRank Analytics : cette solution vous propose de suivre l’engagement marketing autour de vos contenus Internet. Vous pouvez ainsi suivre les conversations là où elles ont lieux. L’intégration avec les statistiques Google Analytics est proposée. 30 jours d’évaluation sont proposés pour tester la solution.

Socialmention : cet outil est très simple d’utilisation. Un peu à l’instar de Google alertes, il permet d’obtenir des alertes concernant des mots clés. Cette solution permet de surveiller différentes sources dont les blogs, le microblog, les commentaires, les Q&A… Il fournit également des mesures sur le « sentiment » (négatif, positif, neutre…). L’outil est gratuit.

Radian6 : cette solution scanne plus de 100 million de sources dont les blogs, les réseaux sociaux, les commentaires, les vidéos, les forums… Elle vous permettra de suivre la concurrence, d’identifier vos influenceurs, d’analyser votre e-réputation… et de faire dialoguer tout cela avec votre CRM et outil de statistiques.

Ami Software : Ami Software, éditeur français, propose plusieurs solutions de veille et d’écoute dont Ami Opinin Tracker qui est une suite logicielle dédiée à la mesure d’e-réputation, de buzz monitoring, et de mesure du ROI des actions de communication. Ce logiciel est adapté aux besoins de recherche, de suivi et d’analyse des expressions publiques sur Internet.

Bien d’autres outils existent, nous pouvons par exemple mentionner : buzzlogic, Nielsen Buzzmetrics, BrandsEye, cymfonyReputation Defender, Sentiment Metrics, Cision

Rencontre WordPress / Drupal

Hier, mardi 6 janvier 2010, se tenait à la Cantine une rencontre entre deux univers : WordPress et Drupal, deux des systèmes de gestion de contenus (CMS) les plus en vogue actuellement.

WordPress était principalement représenté par :

et Drupal par :

  • Damien Tournoud, développeur majeur de la prochaine version de Drupal et fondateur de la communauté Drupal francophone,
  • et Sylvain Moreau, spécialiste de Drupal depuis plusieurs années.

(Des consultants étaient également présents.)

Le principal sujet d’échange a été celui du cliché qui veut que WordPress, c’est bien pour faire des blogs, tandis que lorsque l’on veut un site complexe, Drupal s’impose.

Tout le monde s’est accordé pour dire que Drupal est un outil très puissant, dans la mesure où c’est un système modulaire, qui fournit des briques de base que l’on peut ensuite utiliser comme on le souhaite, pour quasiment n’importe quel cas.

La notion intéressante de CMF, Content Management Framework, a été évoquée.

Cela a cependant l’inconvénient de signifier que Drupal n’est pas prêt-à-l’emploi, il nécessite un effort initial important pour mettre en place un site web, et la courbe d’apprentissage est très rude.

Ce qui est aussi lié au fait que Drupal est très axé développeurs, avec une interface pas très ergonomique pour l’utilisateur final. Mais c’est un inconvénient que la prochaine version, Drupal 7, va tenter de résoudre.

De son côté, WordPress dispose d’une interface utilisateur que tout le monde trouve très agréable et très facile à prendre en main, et quelques minutes peuvent suffire pour installer un blog ou un site web fonctionnel de base (sans graphisme spécifique, évidemment).

Il est donc très performant pour certains cas d’usage, notamment les blogs, mais ne permet pas de tout faire, contrairement à Drupal. Certains intervenants ont par exemple signalé qu’un site d’e-commerce sous WordPress n’avait pas beaucoup de sens.

Il a cependant été rappelé que WordPress dispose également d’une API et d’un nombre très importants de plugins déjà prêts, et que la prochaine version, WordPress 3.0, va permettre de l’utiliser encore plus comme un CMS (grâce aux types de contenu personnalisés), sans oublier la récompense obtenue dans ce domaine il y a peu.

Bref, l’écart de possibilités entre WordPress et Drupal a nettement diminué avec le temps, et la tendance se confirmera en 2010, même s’il reste vrai que WordPress est plus approprié à certains cas, et Drupal à d’autres. Mais tous les deux sont de bons CMS.

WordPress pourrait cependant tirer son épingle du jeu à long terme grâce à son extension BuddyPress, qui permet de déployer un véritable réseau social. Au vu de l’essor incroyable de Facebook et Twitter l’année dernière, autant dire que c’est un atout majeur !

10 outils pour surveiller vos liens entrants

La création de liens entrants de qualité est une arme essentielle du Web marketing (voir à ce sujet « Le Web marketing en 2010« ).

Plus vous obtenez de liens entrants de qualité et plus vous avez de chance de bien figurer dans les moteurs de recherche et donc d’augmenter votre visibilité.

La surveillance des liens entrants est également une arme stratégique dans une démarche de e-réputation. Vous devez savoir ce qui se dit de vous ou de votre marque. Les liens entrants vous permettront de remonter aux différentes sources conversationnelles autour de vos activités ou de votre marque.

Online Marketing Blog nous propose une liste de 10 solutions pour créer et surveiller les liens entrants. La voici :

1. Majestic-SEO

Majestic-SEO vous permet de traquer les liens entrants vers votre site ou vers ceux de vos concurrents.

majestic-seo

2. BuzzStream Link Building

BuzzStream Link Building est une solution efficace pour détecter des liens, obtenir des suggestions et gérer ses contacts relatifs à l’acquisition de liens.

buzzstream-link-building

3. SEOmoz Linkscape

Une version gratuite vous permet d’obtenir quelques informations intéressantes dont notamment le nombre de liens entrants vers une page et le nombre de différents domaines pointant vers cette page.

SEOMoz

4. Raven SEO Tools

Raven SEO propose différentes solutions pour gérer votre référencement. L’outil « Link Manager » vous permettra de manager facilement vos liens entrants, les tâches ainsi que les contacts qui y sont associés.

raven-seo-link-builder

5. SoloSEO Link Building Tools

A l’image de Raven SEO, les modules “Links Manager” et “Link Build It!” permettent de construire et suivre les liens entrants vers votre site.

L’offre est payante mais une version d’évaluation est proposée.

soloseo-links-manager

6. Yahoo! Site Explorer

Ce service est l’un des plus populaire dans le domaine de l’acquisition et le suivi de liens entrants.

Yahoo-Site-Explorer1

7. Page Inlink Analyzer

Développé par Eric Miraglia, cet outil s’appuie sur Yahoo! Site Explorer.

page-inlink-analyzer

8. pluginSEO Beta Linking Tools

En indiquant de mots clés souhaités et les URLs de vos concurrents, cet outil vous proposera des suggestions pour acquérir de nouveaux liens entrants.

plugin-seo-links-tool

9. Sheer SEO Backlinks Watchdog

Backlinks Watchdog permet d’obtenir de nombreuses informations sur vos liens entrants dont le page rank, la présence de méta “nofollow” et “noindex”.
sheerseo-links

10. HubSpot Website Grader

Website Grader est un outil gratuit de SEO qui mesure l’efficacité marketing potentielle d’un site web. Il fournit une note sur des éléments tels que le trafic sur le site Web, le SEO, la popularité dans les médias sociaux, les liens entrants ainsi que d’autres facteurs techniques.

HubSpot

Un onzième en prime : Backlink Reporter.

L’article original ici.










Créer votre application iPhone sans aucune connaissance technique !

Créer votre applications iPhone sans aucune connaissance technique c’est désormais possible grâce à Swebapps !

Ce service vous propose en effet de créer votre application iPhone en quelques minutes seulement. Il vous suffira de sélectionner votre secteur d’activité (restaurant, retail, non-profit, educ, business…) et d’assembler les services (les « boutons ») que vous souhaitez proposer à vos « iPhonautes » pour réaliser une application iPhone parfaitement opérationnelle.

Sweb Apps How To Video from Magaly Chocano on Vimeo.

Je n’ai pas testé ce service, mais il semble très bien adapté aux petites entreprises qui pourront pour un petit budget composer par exemple une application proposant actualités, coordonnées, listes de prix, vidéos, événements, blog…

swebapps

Vous pourrez également mettre à jour vos contenus en temps réel et obtenir des statistiques sur l’utilisation de votre application.

C’est assez remarquable d’autant plus que Swebapps se chargera de soumettre votre application à approbation auprès d’Apple.

Source : ReadWriteWeb Fr