Catégorie : infographie

SEO : Comment trouver le bon mot clé pour sa page web

La maquette de votre site Internet est enfin terminée ?! Etape suivante, on passe au SEO (référencement naturel), c’est à dire à l’optimisation des mots clés pour chacune des pages web. Le but de cette tâche : améliorer sa visibilité pour mieux apparaitre dans les pages de résultats de Google.

En France, Google détient le monopole de la recherche avec plus de 95% et c’est pourquoi nous nous sommes focalisés sur ce moteur de recherche. Pour illustrer les différentes phases de recherche du bon mot clé, nous sommes partis sur l’idée d’une télé crochet qui aurait pu s’appeler « A la recherche du bon mot clé » !

#1 – Casting SEO

C’est l’heure du casting. Tous les mots clés susceptibles de convenir à votre page web sont conviés à se présenter devant les juges impartiales du SEO. En résumé, vous devez rassembler tous les mots clés qui semblent convenir à votre page web. Plusieurs outils vont vous aider dans cette mission.

  • Google Suggest : vous l’utilisez sans doute tous les jours sans vous douter de la puissance de cet outil. Lorsque vous commencez à taper un mot, une liste d’expressions construites à partir de votre mot initial apparait… Ces expressions représentent des mots clés qui sont tapés par les internautes.

exemple google suggest

  • Übersuggest : mon outil fétiche ! Imaginez, vous tapez un mot clé et un outil vous livre l’ensemble des expressions construites à partir de ce mot clé… Non, vous ne rêvez pas, c’est exactement ce que propose Übersuggest !

exemple ubersuggestexemple ubersuggest 2

 

 

 

 

  • Google Adwords : cet outil vous permet d’élargir le spectre de vos recherches et vous donne en plus une estimation de la concurrence. Toujours pratique pour trouver de nouvelles idées !

exemple google adwords

Grâce à ces 3 outils, vous obtiendrez un bon panel de mots clés. La suite ? Choisir le meilleur mot clé !

#2 – Election du meilleur mot clé

Tous nos mots clés se chamaillent pour la première place, ils espèrent gagner et avoir le droit de figurer sur notre belle page web. Okay, je m’égare dans mon story-telling.

Donc, avant de prendre votre décision, petit rappel sur ce qui fait un bon mot clé en SEO : il doit être recherché par les internautes, être stratégique pour votre activité, et aussi, être peu concurrencé.

L’outil qui va être votre ami dans cette tâche, c’est Google Insight  Trends. Faisons les présentations : Insight Trends compare les résultats de plusieurs expressions et vous permet de connaître laquelle est la plus recherchée par les internautes.

Attention, un mot peut avoir plusieurs significations, il convient donc de s’assurer de son environnement concurrentiel.

exemple google trends

Ca y est, vous avez élu votre grand gagnant du SEO, THE mot clé !

#3 – Que faire avec son mot clé ?

Bien, passons à l’étape finale de la stratégie SEO : que faire avec son mot clé ? On applique tout simplement les règles de bonne conduite :

  • Mettre le mot clé dans la balise Title
  • Un mot clé pour une seule page web
  • Rajouter le mot clé dans la balise H1
  • Mettre le mot clé en gras
  • Créer des liens internes sur le mot clé
  • L’ordre des mots a son importance dans le Title mais dans votre contenu aussi

Et voilà, votre page est toute belle et correctement optimisée SEO pour les moteurs de recherche. Vous n’avez plus qu’à monitorer les résultats via Analytics et faire des ajustements si nécessaires. Mais ça, c’est encore autre chose ! On en reparlera bientôt…

Vous avez d’autres astuces à faire profiter à la communauté ?

 

SEO_pour_votre_site_web


Pour aller plus loin, sachez que Kinoa organise des formations SEO :

contactez les formateurs

Les directeurs marketing sont-ils prêts pour le digital ?

A méditer durant le Week-End !

Si vous êtes directeur marketing voici 5 changements que vous devez affronter :

L’explosion des données en ligne : la quantité d’informations et la vitesse croissante de circulation de ces informations sont deux facteurs complexes à appréhender. On parle aujourd’hui de « big data ».

Les médias sociaux : les marchés sont des conversations ! Êtes-vous réellement prêt à dialoguer avec sincérité et transparence avec vos cibles et leur délivrer ainsi un véritable message ayant du sens et de la valeur ?

L’augmentation des terminaux mobiles et des points de contact avec les clients : comment allez-vous faire face à la multiplication des formats et des canaux d’échange avec vos cibles ?

Le shift générationnel : comment allez-vous répondre à la génération Y baignée au digital ?

Les contraintes financières : ce n’est certainement pas nouveau, mais les directeurs marketing sont soumis, depuis l’arrivée du Net, à de perpétuels bouleversements. Ils doivent donc s’adapter en permanence, tout en rendant des comptes. Êtes-vous réellement capable d’évaluer le ROI de vos actions digitales ?

IBM a mené une étude auprès de 1 734 directeurs marketing (CMO) couvrant 19 industries et 64 pays pour analyser leur appréhension de cette phase transitoire. L’étude complète est accessible ici, le site dédié au CMO là.

Le marketing de l’intrusion est mort, vive le marketing de la permission !

Voilà encore une infographie que j’aime beaucoup. Elle illustre parfaitement les avantages d’opter pour un « marketing 2.0″ (inbound marketing).

Internet et les médias sociaux notamment rendent le marketing de l’intrusion de plus en plus caduque.

Nous avions d’ailleurs par le passé réalisé une illustration du même genre pour expliquer les différences entre le marketing de la permission (inbound marketing) et le marketing de l’intrusion (outbound marketing).

L’outbound marketing est essentiellement basé sur l’intrusion et l’interruption dans la mesure où il doit attirer l’attention des personnes ciblées (une publicité radio va par exemple interrompre le programme de l’auditeur).

Bien que certaines techniques permettent de segmenter les cibles et de personnaliser le message, le marketing classique reste très généralement basé sur un message de masse. Plus on touche de monde et plus on a de chances d’obtenir des résultats. Le client est ici réduit à une simple cible qu’il faut toucher et non une personne avec laquelle il conviendrait de dialoguer.

L’inbound marketing va chercher à capter l’attention du consommateur sans être intrusif. Là où le marketer allait chercher son client, il doit désormais offrir des contenus à valeur ajouté afin d’attirer les internautes. On comprend mieux également pourquoi le référencement est devenu primordial à l’heure actuelle. Les entreprises qui produisent des contenus intéressants ont tout intérêt à les faire connaître !

Mais regardez plutôt l’infographie, elle explique tout cela bien mieux qu’un long discours. 

Via http://www.voltierdigital.com/

Comment les français utilisent-ils Internet ?

Encore une infographie intéressante ! Décidément, je suis très infographie en ce moment… J’ai découvert cette dernière sur le site de France Info et la partage car elle offre des données qu’il est souvent utile d’avoir à portée de main. Ces dernières concernent l’utilisation d’Internet par les français.

Sans surprise le nombre d’internautes à explosé depuis dix ans, mais le plus remarquable reste la très forte progression des usages sur les mobiles, les réseaux sociaux ou encore les tablettes en passant pas les jeux en ligne.

Quelques chiffres à conserver sous le coude donc !