Archives de l’auteur : nathalie.beauchamp

Les 5 tendances B2B en 2014

Vous avez besoin de récapituler les Best practices de 2014 ? Kinoa est là pour vous aider.

Afin d’y voir plus clair nous avons sélectionné pour vous les points essentiels à retenir pour votre stratégie marketing B2B cette année, le tout basé sur de solides et récentes études Américaines.

Tout d’abord vous n’êtes pas sans savoir que les dépenses liées aux nouvelles technologies vont fortement s’accroitre dans les départements marketing en 2014.

 

Une utilisation accrue des outils de mesure pour le secteur du B2B

En effet, la tendance sera d’investir sur le moyen terme dans les technologies utiles puisque le marketing devient de plus en plus digital. De ce fait, de nouveaux outils fleurissent sur le marché.

Ces moyens de mesure vous les connaissez déjà : Programmes de marketing automation, systèmes CRM, outils de gestion de plateforme des réseaux sociaux…

On peut donc prévoir un investissement financier beaucoup plus conséquent pour les prochaines années car ces outils rendent les tâches plus efficaces et améliorent fortement la productivité des marketers.

 

Une plus grande dépendance du mobile 

La révolution mobile a eu de grandes conséquences sur les attitudes des consommateurs et acheteurs B2B. Selon une étude de American life project (bit.ly/1jWzosP), les 2 tiers des mobinautes aux Etats-Unis utilisent leur smartphone pour consulter les Emails et surfer sur Internet, un chiffre qui a doublé depuis 2009.

Eh oui, en 2017, les outils de vente connectés à Internet seront pour la grande majorité des smartphones et tablettes (87%). Toutes les surfaces devront à terme devenir responsive afin d’assurer une utilisation des plus fluides, en toutes circonstances.

 

Le content marketing devient la base de la stratégie

Comme vous le savez, la plupart des entreprises ont déjà basé leur stratégie marketing sur un contenu de qualité. Le succès n’est pas toujours au rendez-vous car il est encore difficile de définir une vraie ligne de conduite.

En effet, plusieurs entreprises ont échoué à vouloir créer un dispositif stratégique viable pour leurs contenus marketing.

Quoiqu’il en soit, en 2014 il faudra s’atteler à la tâche car les Top managers vont commencer à s’y intéresser activement et les responsables marketing se devront d’établir du contenu stratégique et mesurable sur le long terme !

 

Et si on délaissait les keywords pour se concentrer sur du contenu global ?

Le moteur de recherche Google devient de plus en plus intelligent avec une meilleure compréhension du concept dans sa globalité. Et oui, les algorithmes changent fréquemment …

Pour cela les marketers devront non plus se focaliser sur les mots clés mais plus sur la précision du contenu destiné aux requêtes des internautes. L’enjeu est de comprendre les interrogations des audiences ciblées afin de créer un contenu qualitatif et ad’hoc.

 

 Le marketing social media va (encore) évoluer

Et si on reparlait social media ? Si les réseaux sociaux ont mis un peu plus de temps à s’activer en B2B qu’en B2C. En 2014 cela devrait décoller, et ce, via l’utilisation d’outils de mesure. Ces outils de gestion des médias sociaux faciliteront pleinement la mesure de l’engagement et des interactions.

En effet, il sera encore plus simple de tracker les conversions de leads et des ventes grâce aux outils de mesure sophistiqués. S’ajoutent à cela la croissance du mobile et du content marketing, le social media devient donc inévitable pour les marketers B2B.

Ceci démontre l’importance d’établir une stratégie marketing social media documentée et de continuer à travailler votre image sur les réseaux qui sont les plus adaptés à votre business (blog, Twitter…)

 

En définitive, ces tendances sont quelques-unes parmi tant d’autres mais nous pensons qu’il est légitime de miser sur ces leviers conséquents pour votre business.

En conclusion, quelques chiffres clés sur les médias sociaux à connaître avant de (re) travailler sa stratégie social media ! (source : Search engine journal) :

72  % des internautes sont maintenant actifs sur les médias sociaux :

  • 34% des marketers utilisent Twitter avec succès pour générer des leads.
  • Google+ connaît une croissance de 33% par an.
  • 70% des marketers ont utilisé Facebook pour obtenir de nouveaux clients.

 

Source : http://www.business2community.com









PARTAGEZ CET ARTICLE :

5 bonnes raisons de ne pas bloguer

Le blog est de nos jours largement plébiscité. Par simple esprit de contradiction voici quelques bonnes raisons de ne pas bloguer.

sens interdit

1. Vous êtes pressés de devenir célèbre : il ne suffit pas d’ouvrir un blog pour attirer du jour au lendemain des centaines de visiteurs. A moins d’être très chanceux, il vous faudra persévérer durant quelques années avant d’accèder à une certaine (relative) notoriété. Les blogs du Top 100 Technorati ont en moyenne plus de 3 ans d’existence. Si vous ouvrez un blog pour acquérir une certaine notoriété, vous devez donc vous armer de patience et être très endurant.

2. Vous êtes flémard : un blog demande une attention quasi journalière. Un blog c’est un peu comme un tamagotchi, si vous ne vous en occupez pas jour après jour, il va droit au casse pipe. La plupart des blogueurs publient tous les jours, voir plusieurs fois par jour pour ceux qui en vivent. Combiner au premier point, cela revient à publier quasi quotidiennement pendant plusieurs années pour espérer commencer à avoir une certaine notoriété.

3. Le blog n’est pas qu’une question d’écrit : écrire n’est pas la seule tâche qui vous attend. Vous allez devoir commencer à modérer les commentaires de vos lecteurs. Cela est plutôt bon signe, si les commentaires affluent, c’est que votre blog commence à être connu. Mais gérer les commentaires peut s’avérer chronophage et demande parfois du doigté. Vous devez également soigner le design de votre blog et faire preuve de compétence en marketing afin de promouvoir efficacement vos billets : optimisation du référencement, commentaires sur d’autres blogs, participation éventuelle à des blogs collectifs, à des conférences… Vous devez surveiller vos statistiques afin de comprendre quels sont les thèmes qui intéressent le plus vos lecteurs. Vous devez acquérir si possible quelques compétences techniques (HTML, PHP, JS). Toutes ces compétences peuvent s’acquérir à l’usage, mais cela prend du temps.

4. Le succès d’un blog dépend beaucoup de votre capacité à susciter des conversations : alors que les forums permettent à quiconque de poser une question et d’engager une conversation, le blog dépend essentiellement de son auteur pour susciter un dialogue. Ce dernier doit donc là encore faire preuve des compétences adéquates pour donner envie de converser. Offrir un point de vue critique, engager une polémique, faire part de ses convictions sans jamais être diffamatoire ou injurieux sont des ingrédients qui concourent à générer des conversations.

5. Votre réputation est en jeu : votre égo risque d’en prendre un coup si après quelques mois de blogging votre compteur reste désespérément bloqué à quelques visiteurs par jour. Mais il y a pire, votre réputation peut en patir si vous ne respecter pas les règles. Si vous êtes diffamatoire, mensonger, manipulateur, peu transparent, vos billets risquent d’être de véritable boomerang et votre réputation détruite pour un bon bout de temps…

Ces 5 raisons m’ont été largement inspirées de l’article Should I Change My Website Into a Blog?, mais il y certainement bien d’autres raisons de ne pas bloguer, alors n’hésitez pas à réagir.

PARTAGEZ CET ARTICLE :