SFR Player, tu connais ?

En partant du constat que les technologies numériques entraînent des changements socio-culturels profonds et en tant qu’opérateur global, acteur du numérique, SFR tente de sensibiliser ses publics dans le décryptage des nouveaux mondes numériques.

Pour faciliter ce décryptage, SFR a développé SFR Player, un dispositif de communication corporate assez complet qui passe par des événements éphémères dédiés à l’innovation (à l’atelier SFR notamment), une plate-forme Web et surtout un magazine.

J’ai eu le plaisir de lire les numéros 5 & 6 et vous recommande de vous y abonner. C’est gratuit, c’est ici, pensez à cocher la case « Recevoir la version imprimée du magazine SFR PLAYER »). Vous pouvez également les télécharger en PDF.

Le numéro 6 est pas exemple consacré aux nouvelles formes de « consommation collaborative » qui émergent grâce notamment aux réseaux sociaux, à la mobilité et au cloud computing. Partage d’autos, échange d’appartements, location d’objets de la vie courante ou encore prêts d’argent entre pairs, ces nouvelles formes de consommation nous font passer progressivement d’une économie pyramidale et d’accumulation matérielle à un modèle basé sur l’usage. Ces nouveaux services réaniment quelques valeurs, parmi lesquelles le partage, la confiance et l’empathie. SFR Player tente de décrypter ces usages à travers interviews, points de vue et chroniques. Rachel Botsman, experte en innovation sociale et fer de lance du mouvement de la consommation collaborative, Jeremy Rifkin, essayiste américain, spécialiste de prospective économique et scientique, Olivier Desmoulin, fondateur de Supermarmite, Nathan Stern, concepteur de réseaux sociaux sont parmi les personnes qui interviennent dans ce numéro 6.

Les thèmes abordés, le traitement et les intervenants rendent ce petit magazine intéressant et agréable à lire et vous permettra de mieux comprendre les changements profonds sur nos modes de vie qu’induisent Internet et les nouvelles technologies. Un beau travail de la part de SFR qui je l’espère se poursuivra dans le temps. Je tiens d’ailleurs à préciser que SFR ne m’a rien demandé, l’avis que je partage ici est purement personnel.

Dommage qu’une version optimisée pour iPhone et surtout iPad n’existe pas.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − 4 =