The Social List : Visionner votre influence sur les réseaux sociaux

Encore un nouvel outil qui démontre l’importance actuelle des réseaux sociaux !

Le journal The Sunday Time sort une nouvelle application : The Social List. L’hebdomadaire britannique a pour habitude de publier chaque année une liste des personnes les plus fortunées de Grande-Bretagne. En vue de l’importance et la croissance des réseaux sociaux, The Sunday Times a décidé qu’il y avait une nouvelle façon d’être riche tout aussi pertinente : la richesse social. Cette application vous permet de connaître ainsi votre classement social en fonction des différents réseaux sociaux.

The social list infographie

  • Comment fonctionne l’outil ?

Ainsi, grâce à ce nouvel outil, vous pouvez mesurer votre influence et votre valeur sur les principaux réseaux sociaux Facebook, Twitter, LinkedIn et Foursquare. The Social List se sert de votre activité sociale sur le web comme principal facteur de votre classement puis établit votre rang mondial social. Celui-ci est fait quotidiennement pour vous permettre de voir chaque jour votre évolution.

Entrez vos identifiants sur chacun des 4 réseaux sociaux que le site propose, The Social List va faire le tour de vos contacts, évalue ensuite votre activité sociale ainsi que votre capacité à influencer l’activité de votre réseau. Ainsi, plus vous êtes actifs (en créant des interactions par exemple) et influent sur les réseaux sociaux, plus votre classement sera haut.

Pour l’instant, celui qui apparait le plus riche est Guy Kawasaki, co-fondateur de Alltop.com, partenaire fondateur de Garage Technology Ventures. Kawasaki est l’auteur de dix livres dont Enchantment, Reality Check. Il est ultra présent et actif sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter.

The Social List n’est pas forcément très original ni utile. Il permet simplement de se comparer de manière ludique, avec ses amis et obtenir son classement quotidien. Par contre, c’est assez impressionnant de voir que même les enseignes les plus traditionnelles, telle que The Sunday Times, se tournent vers les réseaux sociaux pour assurer leur communication.

Par ailleurs, d’autres applications sont en train de voir le jour, comme MuseumOfMe, qui permet de voir tout son profil Facebook sous forme de musée virtuel personnalisé. Si ces deux applications sont faites dans des objectifs très différents, elles utilisent néanmoins les mêmes moyens de reconnaissance, c’est à dire Facebook Connect (entre autres).  Le transfert des données personnelles est en plein boom et les médias sociaux n’ont pas fini de les utiliser. Encore une belle démonstration du pouvoir des médias sociaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept − 2 =