Archives mensuelles : juin 2011

Les 7 façons de savoir si vous êtes responsable sur Twitter !

Cet article est une adaptation de l’article de Shea Bennett du blog AllTwitter.


À bien des égards, être sur Twitter représente un énorme plus.

S’il est utilisé correctement, Twitter permet à quiconque, que ce soit une marque multinationale, une start-up, un entrepreneur ou bien n’importe qui, de se constituer un réseau engagé et réceptif avec lequel il est possible d’interagir. Tout le monde a quelque chose à dire. Twitter vous permet de le faire aussi souvent que vous le souhaitez, et de façon suffisamment gratifiante.

Et tout ça gratuitement. Votre seul investissement réel est bien sûr le temps.

Ce temps ne doit pas être gaspillé, car avec l’énorme puissance de Twitter vient aussi une grande responsabilité.

Etes-vous responsable sur Twitter? Voici sept façons de le vérifier :

1. Vous ne cliquez pas sur des liens malveillants

Si un lien semble louche ou tout simplement faux, vous ne cliquez jamais dessus. Vous utilisez HootSuite pour vérifier les URL raccourcis ou bien un outil comme Expand My URL pour comprendre vers où pointent réellement ces liens. Et si quelque chose ne va pas, vous le faites savoir aux gens.

2. Vous ne paniquez pas et ne faites pas de la désinformation

De temps en temps, on trouve sur Twitter des informations non-vérifiées qui se répandent comme une traînée de poudre dans tout le réseau. Ou bien des tweets avec des scoops plus que discutables. C’est souvent dans ces moments-là que les gens commencent à paniquer, et que toutes sortes de divagations absurdes font le tour de la plateforme. Vous gardez toujours la tête froide et ne manquez pas de vérifier l’exactitude des faits avant de donner votre avis ou de commenter.

3. Vous ne retweetez pas tout

Vous prenez le temps de cliquer sur les liens et de lire le contenu avant de relayer des tweets à l’aveugle en fonction d’un titre ou parce que la personne est un ami. Vos retweets sont de votre responsabilité. Vous savez que vous mettez votre nom en avant lors de cette action, et vous êtes toujours attentif à ce que le message soit approprié et qu’il mérite réellement un retweet.

4. Vous vérifiez régulièrement vos paramètres Twitter pour les applications indésirables

Vous êtes bien conscient que si vous commencez à voir des tweets envoyés en votre nom que vous n’avez jamais autorisés, quelque chose cloche. Vous vérifiez donc vos paramètres Twitter sur une base régulière pour restreindre l’accès à toute application qui ne devrait pas être là.

5. Vous ne déformez pas les propos d’autrui

Personne n’aime avoir ses propos altérés, ou encore pire, retrouver des mots qu’il n’a pas dit dans ses tweets. En connaissance de cause, vous êtes toujours attentif à ce que vos citations et retweets laissent autant du message original que possible. Et cela inclut bien sûr les liens raccourcis de la personne émettrice du message.

6. Vous n’êtes pas un gourou Twitter

Et vous le savez bien. Tout le monde ne cesse d’apprendre. Les choses changent tout le temps. Personne ne sait tout. Vous vous informez du mieux que vous le pouvez, et vous partagez ces informations, mais avec toute l’humilité d’un étudiant. Pas d’un maître.

7. Vous êtes poli

Personne n’aime les railleries. Vous n’entrez pas dans des disputes publiques avec des gens juste pour prouver votre point de vue. Et vous ne provoquez pas les twittos juste pour obtenir une réponse. Vous ne tolérez pas les fous, les trolls et les gens trop farfelus, et vous savez vous faire respecter. Soyez gentil jusqu’à ce qu’il soit temps d’arrêter d’être gentil. Et de bloquer.

D’autres règles en bonus :

  • Vous avez compris l’équilibre entre les tweets pro et perso
  • Vous réfléchissez avant de tweeter
  • Vous savez que Twitter n’est pas Facebook
  • Vous n’automatisez pas tout votre flux Twitter

Et vous, quelles mesures prenez-vous pour vous assurer d’être suffisamment responsable sur Twitter?

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Webinar : « Médias sociaux : Quel arsenal marketing adopter pour sa stratégie web ? »

Notre série de Webinars sur les thématiques du webmarketing se poursuit.

Le dernier événement avant les vacances aura lieu mardi prochain à 10h00. Il vous permettra de faire le point sur les évolutions et tendances récentes sociales du Web .

Comment établir des conversations avec les internautes ? Quelles stratégies sont à privilégier ? Quels réseaux sociaux mettre en oeuvre dans sa stratégie marketing ? Quels sont les pièges à éviter ?

Pour participez à ce Webinar, il vous suffit de vous inscrire ici et de vous connecter mardi prochain à 10h00 précis !

Nous vous donnerons ensuite RDV à la rentrée avec un programme tout beau, tout chaud !

Pensez également à consulter nos modules de formations inter et intra entreprises qui permettent à vos équipes de mieux comprendre et d’agir efficacement sur les médias sociaux. Toutes nos formations peuvent être prises en charge dans le cadre du DIF.

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Twitter fait du pied de nez à Facebook

Après des semaines particulièrement chargées en annonces de nouveautés, il ne fait maintenant aucun doute que Twitter, qui se targuait jusqu’à peu d’être un « réseau d’informations », est en train de se positionner dans la cour des grands pour tenter de ravir à Facebook la couronne du plus gros réseau social.

Twitter vs. Facebook

Récemment Twitter a acheté Adgrok, une régie publicitaire, et a annoncé l’amélioration de son système de recherche ainsi que sa volonté d’héberger ses propres images et vidéos. Pourtant, l’annonce qui représente sans doute le plus gros gain pour Twitter vient d’Apple, lors de la présentation la semaine dernière de l’iOS 5, le prochain système d’exploitation de l’iPhone et de l’iPad.

En effet, Apple a annoncé l’intégration profonde de Twitter dans son iOS 5. Désormais, il sera plus que jamais facile d’utiliser Twitter depuis l’iPhone et l’iPad. Après avoir indiqué ses identifiants Twitter dans les réglages du système, l’utilisateur pourra y accéder depuis toutes les applications installées sur son appareil. Ainsi, plus de 200 millions de personnes qui possèdent des iPhones, iPads et iPods Touch pourront en 1 clic partager du contenu comme des liens, des photos et des vidéos sur Twitter. Les développeurs d’applications pour les terminaux mobiles d’Apple pourront ainsi ajouter directement des fonctionnalités de partage social à leurs solutions.

Twitter devient donc de facto la couche social qu’il manquait à l’iOS, en permettant aux utilisateurs mobiles de transformer de manière instantanée des actions individuelles comme prendre une photo ou lire un article en activités sociales.

Pour Facebook, qui s’est longtemps positionné comme le graphe social du Web (et petit à petit du mobile), c’est un coup dur !

Bien sûr les développeurs d’application pourront toujours intégrer Facebook à leurs applications iOS, mais en rendant Twitter l’option par défaut dans des applications iPhone comme l’Appareil Photo, Safari et Youtube, Apple a dicté dans quelle direction devait aller le contenu de millions de gens.

De la même manière, en permettant l’hébergement des images et des vidéos directement sur son site, on se rend bien compte de la volonté de Twitter de capitaliser sur le contenu, tout en gardant les gens sur son site et ses interfaces. Twitter s’est donc plus que jamais positionné de manière à défier Facebook là où ils sont les champions : l’engagement.

Au début de l’année, Hitwise a indiqué que l’utilisateur moyen de Facebook passait 4 heures et 35 minutes par mois sur le site, plus que toute autre site sur le Web, et plus du double des deux heures et 12 minutes de l’utilisateur moyen de Twitter par mois. Mais maintenant que Twitter se transforme petit à petit en réseau social, cela pourrait bientôt changer. Au lieu de créer et de consommer des photos et vidéos sur des sites tiers, quelque chose qui est déjà très populaire sur Twitter et qui est l’utilisation n°1 de Facebook, les utilisateurs le feront à présent sur Twitter.com.

Ajoutez à cela le fait que Twitter est maintenant propriétaire de Tweetdeck, le client le plus populaire et a systématiquement rongé l’écosystème d’applications tierces qui se sont développées autour de son API, et on découvre vite la stratégie réelle du système de microblogging.

Pour Twitter, le partenariat avec Apple n’est donc que la cerise sur le gâteau, qui pour l’instant lui donne un accès prioritaire à des dizaines de millions d’utilisateurs mobiles particulièrement engagés. Certes, Facebook n’a pas encore joué toutes ses cartes, et pourrait bien conclure un accord avec Apple avec le lancement de l’iOS 5 cet automne, mais les relations entre les 2 géants s’est quelque peu tendu après les désaccords au sujet de Ping l’année dernière.

Pour le moment, Twitter a donc gagné une victoire symbolique sur Facebook qui montre son ambition croissante à devenir un réseau social de poids.

Sur le long terme, il se pourrait cependant que pour Facebook ce partenariat contribue à faire passer Twitter de cousin éloigné à ennemi juré.

Source : CNN
Illustration : Jess3

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Cascade : un nouvel outil pour retracer le chemin d’un Tweet !

On est certainement plusieurs à s’être déjà posé la question : « mais qu’est devenu mon Tweet ? »  C’est le laboratoire du New York Time qui nous aide à répondre à cette question en lançant Cascade, un nouvel outil qui permet de visualiser le trajet de nos tweets en 3D.

nouvel outil cascade

Le New York Times se penche ainsi sur une question qui préoccupe énormément la presse en ce moment : la divulgation de l’information et son processus de dispersion sur les réseaux sociaux.  Le projet Cascade fournit tous les détails en 3D du chemin pris par une information sur Twitter.

Vous connaissez le principe Twitter : une information apparaît dans le New York Times, Laure va tweetter la news, 1h après c’est Alex qui la retweette à ses contacts, etc. Et très vite l’information peut ainsi faire le tour du monde.

Cascade est capable de retracer toute la chaîne d’évènements qui permet de propulser une histoire sur les réseaux sociaux. Impressionnant non ? L’outil est donc capable d’identifier toutes les informations transmises par le site de microblogging. Quels tweets sont les plus influents ? A quelle heure ? Quels types de conversations ont-ils provoqués ?

L’outil va permettre d’approfondir les recherches sur les processus d’engagement des internautes, de mieux connaître ses adhérents et de renforcer les études comportementales face aux contenus des réseaux sociaux. Cascade va même plus loin en permettant d’identifier les personnes les plus influentes qui pourraient être utilisées comme « producteurs » d’info.

Cascada peut être utilisé pour tous les médias et pour n’importe quelle marque bien que pour le moment il reste la propriété du New York Times. C’est donc un projet qui a de l’avenir et qui risque d’en intéresser plus d’un !

Cette vidéo en anglais peut vous aider à mieux comprendre le fonctionnement de l’outil :


Source : influencia.net

PARTAGEZ CET ARTICLE :