Twitter dans la tourmente, dévoile son « Follower Dashboard » [Les Jeudis Twitter]

Twitter, dans la tourmente vient de dévoiler sa nouvelle offre de tweets sponsorisés géolocalisés ainsi que le « Follower Dashboard », dans le but attirer plus d’annonceurs et développer ainsi ses recettes publicitaires.

Twitter dans la tourmente

Twitter en difficulté ?

Twitter connait actuellement une période difficile comme le rappelle le site américain d’information Fortune. En effet, près de la moitié des personnes inscrites sur Twitter ne sont plus actives sur le réseau social d’après une étude de janvier 2011. De plus, contrairement à Facebook qui a su générer environ 2 milliards de dollars de revenus publicitaires l’an dernier, Twitter a peiné avec tout juste 45 millions de dollars de revenus. La société californienne connait aussi de nombreux problèmes en interne avec une équipe dirigeante qui joue aux chaises musicales, des réunions secrètes du conseil d’administration et des luttes de pouvoir constantes. Malgré les nombreux consultants et coachs à qui Twitter a fait appel, l’entreprise a du mal à trouver sa raison d’être. Selon son PDG Dick Costolo, le site de micro-blogging n’est pas un réseau social. Reste à savoir s’il s’agit plutôt d’un outil de communication ou bien d’un média à part entière ?

Comme le rappelle si bien la journaliste Jessi Hempel, Twitter a beau être simple d’utilisation, c’est un peu comme apprendre à faire du vélo ou de la planche à voile, de nombreuses personnes essayent, s’inscrivent et ensuite renoncent. Par contre pour ceux qui restent, ça peut devenir vite addictif, hautement intéressant et valorisant. C’est peut-être pour cette raison que le temps moyen passé sur le site Twitter.com a baissé aux Etats-Unis et est passé de 14 minutes à 12 minutes entre mars 2010 et mars 2011. D’aileurs, selon Comscore le nombre de visiteurs américains stagne depuis d’un an sur le site. Ces données sont d’ailleurs disputés par Twitter (qui préfèrent les données de Quantcast), et ne tiennent pas non plus en compte les utilisations sur les clients Twitter (Tweetdeck, Seesmic, Hootsuite…).

Pour couronner le tout, CNN vient de dévoiler que Ubermedia, société qui édite plusieurs clients Twitter (comme Echofon ou UberSocial), pourrait lancer son propre concurrent à Twitter. En effet, l’entreprise qui envisage également d’acheter Tweetdeck, a vu ses relations se tendre avec Twitter ces derniers mois, depuis que Twitter avait temporairement bloqué trois logiciels d’Ubermedia, estimant que ces programmes violaient les règles de la plate-forme.

Tweets sponsorisés géolocalisés et Follower Dashboard

Pour tenter d’élargir son audience et attirer plus d’annonceurs, Twitter a confirmé la semaine dernière le lancement de tweets sponsorisés géolocalisés. Selon Twitter, la géolocalisation est particulièrement pertinente puisqu’elle permet aux annonceurs de toucher leur public à des endroits géographiques ciblés. Ce service est notamment accompagné du « Follower Dashboard », sorte de tableau de bord qui permet aux annonceurs de mieux connaître l’audience qu’ils ont réunie sur Twitter. Par le biais de ce tableau de bord il est désormais possible de mesurer le taux d’engagement de ses followers ainsi que d’identifier leurs autres intérêts ainsi que de connaître leur localisation.

Pour Twitter, il s’agit de professionnaliser un peu plus son offre de services et de confirmer sa lancée dans la course aux services de géolocalisation comme le fait Facebook. Adam Bain de Twitter qui a présenté l’outil, souhaite ainsi atteindre les 60 000 annonceurs (600 pour l’instant) car selon lui cet outil permettra aux marques de mieux comprendre les attentes de leur cible, et d’améliorer les interactions afin d’affiner un peu plus leurs campagnes.

Rendez-vous dans un an pour faire le bilan ?

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Articles similaires

13 comments

  1. Ping : Twitter rachète TweetDeck et améliore ses notifications | Le Blog Kinoa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 3 = quatre