Qu’est-ce qu’une bonne marque ?

Le CRÉDOC a cherché à comprendre comment la perception de la marque évoluait en période de crise économique.

Pour cela, une comparaison des réponses fournies en 1994 et en 2010 à la question ouverte : « pour vous qu’est ce qu’une bonne marque ? » a été réalisée.

En 16 ans, les évolutions sont très nettes. Elles mettent en évidence, dans l’esprit du consommateur, un détachement entre la marque et les caractéristiques fonctionnelles du produit, même si ce dernier doit rester fiable et durer longtemps.

Le rapport qualité-prix prend aujourd’hui une place prépondérante dans les appréciations.

Mais ce qui me paraît le plus intéressant ce sont les nouvelles représentations associées à la marque qui apparaissent, notamment chez les jeunes. Ces représentations sont liées à la responsabilité sociale et environnementale.

En 2010 par rapport à 1994, les mots « problème », « preuves », « tomber en panne », « utilisation », « satisfaire » et « fonction » ont disparu du discours des consommateurs.

Désormais, la marque permet aussi au consommateur de s’affirmer, de s’identifier à travers des dimensions de plaisir, de facilité, d’apparence et d’originalité.

Pour consulter l’étude du CREDOC, c’est par là.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 + = douze