Retweets & Replies d’un tweet : les chiffres !

Sysomos a tenté de percer les secrets des interactions sociales autour d’un tweet. J’ai nommé les retweets (RT) et Replies (@).

Leur étude a porté sur 1,2 milliards de tweets (sic !). Il en ressort que 29% des tweets génère une réaction et que la majorité de ces réactions se fait durant la première heure.

Seulement 1,53% des conversations sur Twitter ont plus de 3 niveaux de profondeur (RT de RT de RT, par exemple).

Même si je la partage ici, je ne trouve pas cette étude bien intéressante, mais si vous vous intéressez à ces chiffres, l’étude complète est ici. J’aurais en effet préféré comprendre les mécanismes qui conduisent à générer de la conversation autour d’un tweet, savoir si il y a des centres d’intérêts plus ou moins générateurs d’interactions et si oui lesquels, des nationalités plus « bavardes » que d’autres, des moments dans la journée plus propices… Et vous ?

Articles similaires

3 comments

  1. Bénédicte Poinsard il y a 6 années 

    Evidemment, il s’agit là d’une analyse de masse. Elle aurait besoin d’être affinée, notamment en liaison avec le type de contenu. Néanmoins, le rapport de 70/30 m’interpelle, car il diffère du 90/10 constaté sur les réseaux sociaux numériques (90 % n’intervient jamais, ce qui ne l’empêche pas de prendre connaissance du contenu). Cela signifierait que sur Twitter on intervient plus facilement, ce qui corrobe certaines études actuelles (notamment de comparaison avec Facebook). En effet, Twitter est actuellement plus le fait de bloggeurs et d’inflenceurs, habitués à l’intervention sur RS et apparaît comme plus « intime » que FB. Je note quand même au passage le commentaire de quelqu’un qui dit constater que seulement 5% de ses tweets sont cliqués. C’est sûr que s’il travaille « à la traditionnelle » sans robotisation et sans rediffusion de ses tweets, et qu’il a des followers qui agissent ainsi et qui dorment la nuit, il a relativement peu de chance d’être cliqué. En revanche, ce que l’étude n’évoque pas, c’est le fait que lorsque vous êtes au plus haut niveau de l’influence et affirmez vos convictions, peu de gens vont avoir tendance à vous retweeter, et ce pour diverses raisons : crainte, orgueil, etc. Vous allez plutôt dans ce cas être lu (en direct ou par moteur de recherches), voire lu à plusieurs paires d’yeux, et le plus souvent copié mais surtout pas retweeté… Vous le voyez, la vraie influence est beaucoup plus mystérieuse et échappe à l’heure actuelle aux analyses qu’on nous propose.
    Bénédicte POINSARD
    ATTITUDE RESEAU

  2. echostechno il y a 6 années 

    Nous somme tous à la recherhe de ce genre d’infos vu le faible niveau d’interactions qu’il y a avec les autres tweetos…seul les plus populaires ou installer depuis longtemps génèrent du trafic…c’est solant à la fin. Twitter fait office de lecteur de flux rss pour les comptes passifs se demande pourquoi!

  3. Ping : Tweets that mention Retweets & Replies d’un tweet : les chiffres ! | Le Blog Kinoa -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 6 = huit