Archives mensuelles : août 2010

« Build your own brand », Season 1 par Loïc Le Meur

Loïc Le Meur qu’on ne présente plus se lance dans une série pour nous expliquer comment construire sa propre marque online. Il partagera à travers cette série son expérience personnelle.

Chaque jour une vidéo devrait être diffusée. La série devrait durer 1 mois.

J’attends la suite avec impatience !

Comment utiliser Foursquare pour votre business ?

Alors que Facebook vient tout juste d’annoncer la sortie de « Places », il est naturel de se poser la question de savoir si Foursquare et les autres réseaux sociaux géolocalisés allaient être bouffés tout cru !

Dans tous les cas nous n’avons jamais parlé de Foursquare sur ce blog, il était donc temps de le faire avant qu’il ne disparaisse peut-être 😉

Foursquare et plus généralement les réseaux sociaux géolocalisées, peuvent être très efficace dans un cadre business.

J’avais notamment trouvé l’utilisation qu’en fait le Brooklyn Museum très intéressante (voir ici une explication détaillée).

Ogilvy nous propose les recettes de bases pour utiliser Foursquare dans un cadre business :

Merci @Laurent Enzo François

Au fait, devenez fan Kinoa !

Qu’est-ce qui est hype en 2010 et qu’est-ce qui ne l’est plus ?

Comme chaque année, l’institut Gartner publie son Hype Cycle.

Le Hype Cycle fournit une représentation graphique de l’adoption et de la maturité d’une technologie ou d’une application.

Au tout début d’un cycle est l’apparition d’une nouvelle technologie prometteuse qui fait l’objet d’un buzz important dans les médias. La technologie devient « hype » chez les early adopters sans pour autant que sa viabilité commerciale soit garantie. La phase suivante est celle de la désillusion : la technologie ne répond pas vraiment aux attentes et/ou n’est pas encore réellement utilisable. C’est la phase critique. Soit elle meurt, soit elle sait évoluer pour répondre aux attentes des early adopters afin que les investisseurs poursuivent l’aventure. Durant le cycle suivant, la technologie commence à être mieux comprise et à être assimilée et adoptée par les entreprises innovantes. Enfin, c’est l’âge de la maturité avec une large adoption de la part des entreprises.

Côté Hype en 2010, nous trouvons notamment :

  • Les écrans et TV 3D
  • Le Cloud Computing
  • La 4G
  • Les flux d’activité
  • La réalité augmentée
  • Les tablettes tactile telles que l’iPad

Dans la catégorie « en déclin », nous retrouvons :

  • le microblogging (Twitter par exemple)
  • La vidéo surveillance
  • Les mondes virtuels
  • Les liseuses (Kindle par exemple)

Bon tout ceci est bien évidemment à prendre avec des pincettes…

Pour en savoir un peu plus, je vous conseille l’article de Capucine Cousin ou de Cédric Giorgi.

Les 8 critères de succès pour le marketing de votre Page Facebook

Voici un rapport intéressant en provenance de Altimeter Group qui durant leurs recherches ont pu établir les 8 principaux critères de succès pour le marketing des pages Facebook.

A l’aide de ces 8 critères, ils ont testé la « maturité » de 30 marques connues dans 6 secteurs d’activité différents sur Facebook.

Les 8 critères résumés :

1- Répondez aux attentes de communauté

Les marques doivent être très précises sur les objectifs de leur présence sur Facebook. Elles ne doivent en aucun cas tromper les Internautes en faisant naître des attentes pour lesquelles elles ne pourraient pas apporter de réponse. Une proposition de valeur doit donc être clairement exprimée pour éviter toute confusion dans l’esprit des Internautes.

Les marques doivent également très clairement exposer ce qu’elles attendent des Fans. Elles doivent définir ce qui est approprié de ce qui ne l’est pas ; dire quels types de contenus seront acceptés et ceux qui seront modérés. Idéalement les « Social Media Guidelines » doivent être publiées.

2- Offrez un univers cohérent avec votre marque

Vous devez offrir aux Internautes un environnement qui leur permet d’identifier sans ambiguïté votre marque. Vous devez donc porter une attention toute particulière aux options de personnalisation des pages Facebook, d’autant plus que ces dernières restent très limitées.

Idéalement, vous devrez utiliser des onglets FBML personnalisés et créer des applications. Une landing page servira par exemple à accueillir les visiteurs de votre Fan page.

3- Publiez régulièrement du contenu

Le contenu que vous publiez doit être non seulement en adéquation avec l’objet de votre Page Facebook, mais également à jour. Les nouveaux visiteurs ont besoin de savoir que vous êtes actifs sur Facebook pour devenir fan, tandis que les personnes déjà fan ont besoin d’un contenu frais, intéressant et à jour pour poursuivre leur engagement auprès de votre marque.

Les contenus postés doivent suivre la règle des 20/80 : 80 % de contenu doivent être informatifs, éducatifs, ou divertissants. Seuls 20 % de contenu devraient porter spécifiquement sur le produit de la marque ou des services.

4- Soyez authentique

Votre communication doit être la plus personnelle possible et la plus authentique. Les posts doivent être écrits si possible à la première personne et être signés. Dans tous les cas vos fans doivent facilement identifier les administrateurs et si possible pouvoir entrer en contact avec eux. Un onglet spécifique présentant les administrateurs d’une page peut être spécifiquement développé en FBML.

C’est la personnalisation et l’authenticité qui généreront l’engagement à la marque.

5- Participez au dialogue

Interagissez avec des clients en favorisant le dialogue. Pour favoriser ce dialogue, interagissez avec des fans dans des discussions existantes et créez vos propres discussions. Souvenez-vous, chaque fois qu’un fan fait des remarques sur la page Facebook d’une marque, cette interaction est partagée avec une moyenne de 130 amis.

6- Favorisez les interactions de personne à personne

Commencez en créant un environnement qui encourage des interactions de personne à personne – demandez aux fans de se répondre entre eux…

7- Favorisez les influenceurs

Favorisez le « bouche à oreille« . Les recommandations des Internautes génèrent un taux de confiance souvent élevé. Il convient donc de tenter de transformer vos fans en « influenceurs ». Pour démarrer, demandez leur de partager votre Page Facebook.

8- Mettez en place des « call to action »

Tout en respectant les critères ci-dessus, vous devez proposer des « call to action » clairs, en adéquation avec l’objet de votre Page. Ces « call to action » vous permettront de rattacher votre présence sur Facebook à des objectifs business. Attention toutefois de respecter la règle des 80 % / 20 %.

Fort de ces 8 critères, Altimeter Group a « testé » 30 marques dans 6 secteurs différents. Une majorité de marques obtiennent des scores décevants. La moyenne est de 2,96 sur 5 et des disparités existent entre les différents secteurs d’activités.

Pour consulter l’étude dans son intégralité, cliquez ici.

Pensez à devenir Fan de notre Page : http://www.facebook.com/kinoa

Tout va bien !

Il faudra tout de même m’expliquer un jour comment faire pour vendre des sites Web à 4 millions d’euros à l’administration Française et qui plus est, ne fonctionnant pas le jour de leur sortie et les jours d’après…

Notre chiffre d’affaires est un peu supérieur au million d’euros alors que nous réalisons environ une quarantaine de sites Web par an et bien d’autres projets web marketing… Nous devons faire du social sans le savoir 😉 Tout va bien !

Tiens cela me fait penser que nous avons répondu il y a quelques temps à un appel d’offre pour une administration française que je ne citerai pas. La société qui a remporté le marché est une boite créée par la Caisse des dépôts et consignations qui est lui même un organisme public ! Là aussi, il faudra m’expliquer où est l’équité dans ce choix. Bon pas de regret, nous avons reçu il y a quelques jours un courrier nous expliquant que l’appel d’offre avait été rendu caduque pour raison budgétaire. Pour information, la réponse à un appel d’offre de ce genre prend environ deux semaines de travail… bien évidemment non rémunérée ! Tout va bien !

Et dans un esprit légèrement différent, lundi matin une de mes collaboratrice arrive dans mon bureau complètement affolée car le centre aéré du 15e arrondissement de Paris a subitement refusé de prendre son fils alors qu’elle avait entrepris toutes les démarches nécessaires la semaine précédente et que la réponse avait été positive. Il ne s’agissait que de la dépanner durant 15 jours avant la rentrée scolaire. Mais c’est pas grave, adressez vous à la Mairie du 15e pour obtenir une dérogation qu’on nous a dit. La Mairie du 15e nous a répondu que seul le directeur du centre avait le pouvoir de décider, qui lui même nous a demandé une dérogation de la Mairie… Et bien évidemment, la Mairie et le Centre aéré ne voulaient pas se parler… Je vous laisse imaginer notre journée de lundi dernier qui a été quasi intégralement consacrée à démêler cet imbroglio plutôt qu’a travailler… Bon finalement le petit est bien gardé par le centre aéré du 15e que nous remercions ici (par contre la Mairie…). Tout va bien !

PARTAGEZ CET ARTICLE :