Archives mensuelles : février 2010

Comment utiliser Google analytics pour suivre les statistiques de votre fan page Facebook ?

Aksam, l’un de nos développeurs iPhone maison semble avoir trouvé sur le blog « PHP, Web and IT stuff » une petite pépite qui consisterait à utiliser Google Analytics pour le suivi statistique de votre Fan page Facebook.

J’écris au conditionnel, car je n’ai pas encore testé la méthode et ne peux donc vous garantir qu’elle fonctionne. Je mettrai à jour ce billet, lorsque j’obtiendrai les premiers résultats de mes tests.

Quoi qu’il en soit, si la méthode est fonctionnelle, c’est plutôt intéressant dans la mesure où Facebook Insights reste limité à quelques statistiques sur la démographie de vos Fans et leurs interactions avec vos publications. Google Analytics propose bien évidemment des statistiques beaucoup plus complètes.

Jusqu’à présent il s’avérait impossible d’intégrer sur sa Fan page le code Javascript fourni par Google Analytics pour suivre les statistiques de consultation. Facebook limite en effet grandement l’utilisation du code JS sur ses pages.

Les gars de Webdigi sont arrivés à contourner le problème. Il serait donc désormais possible d’obtenir toutes les fonctionnalités de Google Analytics sur sa Fan page Facebook : nombre de visiteurs, de visites, sources de trafic, pays de provenance de vos visiteurs, mots clés utilisés…

Comment procéder ?

1. Création du compte Google Analytics : vous devez créer un compte Google Analytics et ajouter un nouveau profil de site Web. Si vous avez déjà un compte Google Analytics, vous pouvez bien évidemment ajouter directement ce profil à votre compte existant. Vous pouvez lui donner le nom suivant : facebook.com/nom-de-votre-fan-page.

2. Récupération du code de tracking : une fois le nouveau profil créé, vous accédez à la page « Code de suivi ». Vous pouvez récupérer sur cette page l’ID de site Web. Ce dernier ressemble à : « UA-658476-17″.

3. Création du custom Tag : vous devez créer un code JS spécifique qui devra être inséré dans chacun des onglets que vous souhaitez auditer sur votre Fan page. Pour cela, vous pouvez utiliser le petit outil mis à disposition par Webdigi sur le Web : Google Analytics link generator for Facebook pages. Attention, vous devez être en mesure de manipuler le Static FBML pour personnaliser vos onglets et intégrer le code fourni.

24h00 plus tard vous devriez être en mesure d’obtenir vos statistiques Google Anlytics de votre Fan page Facebook !

Pour les utilisateurs expérimentés :

Si vous ne souhaitez pas passer par l’outil hébergé chez Webdigi, vous pouvez télécharger le code source afin de faire fonctionner cette petit application sur vos propres serveurs (running PHP4.3 or above). Ce code est écrit en PHP. Si vous hébergez cette application sur votre serveur, vous bénéficierez en plus de quelques avantages comme la possibilité de mesurer les visites en provenance de votre site Web vers votre Fan page Facebook : Facebook – Google Analytics Version 1.1 (Mis à jour le 21 Février, 2010).

A propos, pensez à devenir Fan de notre page sur Facebook !

Update du lundi : ça marche !

La blogosphère est-elle en voie d’extinction ?

Dans un récent article « Blogs : le tweet au top, le post peste« , Libé revient sur une étude du Pew Research Center qui révélait que la jeunesse américaine se détournait en masse des blogs, leur préférant les réseaux sociaux.

En à peine 3 ans, le nombre de 12-17 ans actifs sur un blog se serait réduit de moitié. Ils étaient 14% à bloguer l’année dernière, contre 28% en 2006.

Facebook serait la principale cause de cette défection. La publication y est plus facile et donc quasi immédiate. Twitter par contre n’attire que 8% d’entre eux.

Le Web en temps réel aurait donc tué le blog à papa qui demande du temps et des efforts non négligeables pour être maintenu.

Sauf que l’immédiateté ne colle pas forcément avec l’analyse, le recul, la réflexion. Alors bien sûr, il n’est pas étonnant que les ados préfèrent l’immédiateté et le côté ludique de Facebook.

Toutefois, en déduire que la blogosphère est en voie d’extension serait à mon avis plus que prématuré.

Elle a tendance au contraire à devenir plus « mature et professionnelle ». De plus en plus d’entreprises découvrent les avantages à animer un blog en termes de communication, de visibilité, de recrutement, de veille, d’e-réputation… Le blog est en plus un excellent moyen de comprendre et se former aux médias sociaux. Le blog peut en effet se positionner parfaitement au coeur d’une stratégie sur les réseaux sociaux. Nous avions réalisé une illustration qui schématisait parfaitement cela « Dopez votre présence en ligne« . Le blog n’est donc pas incompatible avec Twitter et Facebook, bien au contraire…

Lire également : Pourquoi bloguer, comment bloguer et comment faire connaître son blog à titre professionnel ?

Les PME investissent les réseaux sociaux pour leur communication

Les PME américaines utilisent les médias sociaux pour identifier des prospects et acquérir de nouveaux clients. C’est ce qui ressort du Small Business Success Index, réalisé par Networks Solutions et la School of Business de l’université du Maryland.

Ce serait près d’un quart des TPME qui utiliserait les réseaux sociaux pour communiquer : « Le contexte actuel encourage les petites entreprises à penser et agir avec créativité pour maintenir leur croissance », note Connie Steele, à la tête de Networks Solutions. « Les médias sociaux sont particulièrement adaptés à cette problématique, qui voit les petits entrepreneurs rechercher de nouveaux moyens d’attirer des clients et de retenir ceux qu’ils ont déjà à un prix relativement bas« .

Des bienfaits sur la communication externe, mais pas seulement…

Le premier objectif recherché par ces petites et moyennes entreprises est d’être plus visible en renforçant leur communication externe. 3/4 de celles qui utilisent les médias sociaux estiment être plus efficaces en terme de communication externe. Un peu plus surprenant, elles estiment que cela a également renforcé la cohésion interne et l’esprit d’équipe.

Les médias sociaux les plus utilisés :

Ici aucune surprise : le blog, Facebook et Linkedin arrivent en tête des médias sociaux les plus utilisés.

Des difficultés persistantes…

Alors que 75 % des petites entreprises possèdent une page sur un réseau social, l’adoption généralisée des médias sociaux restent toutefois entravée par la peur que les consommateurs critiquent leur marque et/ou le temps à consacrer à la constitution d’un réseau sur le Net.

6% des TPME vont jusqu’à considérer qu’une présence sur les médias sociaux présenterait plus d’inconvénients que de bénéfices.

Via

Les plates-formes communautaires des entreprises n’ont pas la côte !

Un récent sondage OpinionWay pour Spintank montre que les plates-formes communautaires des marques n’ont pas la côte auprès des Internautes.

Tandis que des réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter poursuivent leur croissance vertigineuse, les plates-formes communautaires proposées par les marques semblent quant à elles piétiner

Les chiffres :

  • 17% des français ont déjà pris l’initiative de s’exprimer en ligne sur une entreprise. Pourtant seuls 7% le font sur un espace dédié mis à leur disposition par les entreprises.
  • 19% des français ont connaissance de plates-formes participatives mises à disposition par des sociétés, telles que la SNCF, Areva, la RATP…).

Les chiffres révèlent d’ailleurs deux bizarreries :

  • un Français sur deux affirme être prêt à utiliser les dispositifs participatifs des entreprises, mais seuls 7% d’entre eux y participent ;
  • 87% des Français plébiscitent l’expression de leurs pairs, mais la plupart ne s’exprime pas !

Pour Nicolas Vanbremeersch, directeur de Spintank : « On est loin du mythe d’un consommateur citoyen, accro à la participation et prêt à débattre dès que l’occasion lui en est donnée. Le potentiel de mobilisation de l’expression existe, pour autant que les entreprises sachent respecter les exigences des Français : que le dialogue soit réel, que la liberté d’expression soit garantie, et que la participation serve à quelque chose. Les plateformes communautaires que les entreprises proposent doivent impérativement répondre à ces conditions pour pouvoir prétendre au succès. »

En effet, pourquoi les Internautes iraient dialoguer sur des espaces communautaires proposés par les marques alors qu’ils peuvent très bien le faire sur Facebook, Twitter ou sur les blogs ? Pourquoi iraient-ils courir le risque d’être « récupérés » par la marque ? Cette dernière est-elle véritablement sincère dans sa démarche ? Y a t-il un véritable bénéfice à s’exprimer sur un espace dédié par les marques ? Est-ce que ces espaces sont véritablement promus par les marques ?

Les « créateurs de possibles« , réseau social de l’UMP lancé récemment en grandes pompes est un bel exemple d’échec. Plus de 500 00 euros auraient été investis dans cette plate-forme pour des résultats bien en dessous des prévisions. Est-ce que la marque « UMP » a été réellement sincère dans sa démarche ? Est-ce qu’il ne s’agit pas d’une tentative de récupération (montrer l’engagement des Internautes de droite à l’UMP) ? Est-ce que les initiatives soumises seront réellement prises en considération ?

Beaucoup de progrès restent donc à faire du côté des marques dans leurs démarches d’engagement du consommateur !

Le nouveau site déjanté de Skittles

Le marchand de bonbons Skittles vient tout récemment de redesigner son site officiel et comme la dernière version, celle-ci fait déjà du buzz ! Après avoir utilisé de façon extrême les différents médias sociaux et les UGC (contenus générés par les utilisateurs), le nouveau site qui s’intitule « Experience the Rainbow » fait la part belle au loufoque et à l’humour !

Nouveau Site Skittles - Course à Corbeau

L’originalité de ce site consiste déjà à avoir une page à scroll infini (lorsqu’on arrive en bas de la page, la suite se rafraîchit automatiquement) avec des images et des vidéos très colorées, déjantées et parfois très bizarres ayant toutes pour point commun (cependant pas toujours très évident) le bonbon skittles ou l’arc-en-ciel. On notera par exemple des courses de corbeaux, des astronautes déguisés en clowns, ou encore des sumos nains… Leur site n’est d’ailleurs pas sans rappeler le site Orange en Grande Bretagne, Orange Unlimited qui utilisait également le thème de l’arc-en-ciel et de la page à scroll infini. Mais tout cela reste en parfaite adéquation avec le nouveau spot publicitaire de Skittles où l’on apprend que les bonbons skittles sont récoltés d’un arbre poussant du ventre d’un geek!

Toutefois l’originalité de la page d’accueil ne se limite pas seulement à un assemblage d’images farfelues, puisque l’on remarque également en trame de fond une stratégie marketing 2.0 savamment dosée. En effet, au fur et à mesure que l’on fait défiler la page, on retrouve quelques statistiques intéressantes sur Skittles et ses bonbons, avec pour chaque image et vidéo un bouton de partage facebook et twitter afin de favoriser la viralité et le partage des contenus. Par ailleurs, à tout moment l’internaute peut accéder à la page Facebook et au compte Twitter de Skittles, grâce à un widget qui reste toujours visible lorsque l’on descend dans la page.

Nouveau site Skittles - Sumos Facebook Twitter
En fin de compte, le nouveau site de Skittles est un moyen intelligent et original pour promouvoir le nouveau compte Twitter de Skittles qui comptabilise déjà 579 abonnés (comme le nombre de larmes du sumo nain!).

A noter que l’originalité des images ne s’arrête pas là ! On trouve également de belles images ASCII dans le code de la page !

Nouveau Site Skittles - Image ASCII