Rencontre WordPress / Drupal

Hier, mardi 6 janvier 2010, se tenait à la Cantine une rencontre entre deux univers : WordPress et Drupal, deux des systèmes de gestion de contenus (CMS) les plus en vogue actuellement.

WordPress était principalement représenté par :

et Drupal par :

  • Damien Tournoud, développeur majeur de la prochaine version de Drupal et fondateur de la communauté Drupal francophone,
  • et Sylvain Moreau, spécialiste de Drupal depuis plusieurs années.

(Des consultants étaient également présents.)

Le principal sujet d’échange a été celui du cliché qui veut que WordPress, c’est bien pour faire des blogs, tandis que lorsque l’on veut un site complexe, Drupal s’impose.

Tout le monde s’est accordé pour dire que Drupal est un outil très puissant, dans la mesure où c’est un système modulaire, qui fournit des briques de base que l’on peut ensuite utiliser comme on le souhaite, pour quasiment n’importe quel cas.

La notion intéressante de CMF, Content Management Framework, a été évoquée.

Cela a cependant l’inconvénient de signifier que Drupal n’est pas prêt-à-l’emploi, il nécessite un effort initial important pour mettre en place un site web, et la courbe d’apprentissage est très rude.

Ce qui est aussi lié au fait que Drupal est très axé développeurs, avec une interface pas très ergonomique pour l’utilisateur final. Mais c’est un inconvénient que la prochaine version, Drupal 7, va tenter de résoudre.

De son côté, WordPress dispose d’une interface utilisateur que tout le monde trouve très agréable et très facile à prendre en main, et quelques minutes peuvent suffire pour installer un blog ou un site web fonctionnel de base (sans graphisme spécifique, évidemment).

Il est donc très performant pour certains cas d’usage, notamment les blogs, mais ne permet pas de tout faire, contrairement à Drupal. Certains intervenants ont par exemple signalé qu’un site d’e-commerce sous WordPress n’avait pas beaucoup de sens.

Il a cependant été rappelé que WordPress dispose également d’une API et d’un nombre très importants de plugins déjà prêts, et que la prochaine version, WordPress 3.0, va permettre de l’utiliser encore plus comme un CMS (grâce aux types de contenu personnalisés), sans oublier la récompense obtenue dans ce domaine il y a peu.

Bref, l’écart de possibilités entre WordPress et Drupal a nettement diminué avec le temps, et la tendance se confirmera en 2010, même s’il reste vrai que WordPress est plus approprié à certains cas, et Drupal à d’autres. Mais tous les deux sont de bons CMS.

WordPress pourrait cependant tirer son épingle du jeu à long terme grâce à son extension BuddyPress, qui permet de déployer un véritable réseau social. Au vu de l’essor incroyable de Facebook et Twitter l’année dernière, autant dire que c’est un atout majeur !

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Articles similaires

3 comments

  1. Jimmy @Taiwan il y a 4 années 

    on peut faire de petits sites ecommerce avec wordpress, mais c’est sûre on ne referra pas Amazon ou la Redoute sous WP, mais un site qui vend quelques dizaines de produits avec un paiement Paypal est tout à fait envisageable.

  2. Mapics il y a 4 années 

    Excellente idée de conférence, Drupal et WordPress sont mes deux trés bon CMS qui mérite que ont les compares sans les mettre en concurence.

  3. Ping : WordPress 3.0 : l'âge de maturité | Le Blog Kinoa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *