Identité numérique & vie privée : 2 notions antinomiques ?

Alors que la révolution sexuelle avait bouleversé nos moeurs au début des années 70, le Web social serait-il en train de reléguer la notion de vie privée à un simple concept totalement ringardisé et réservé aux vieux cons ?

C’est en substance le thème abordé par un excellent article publié en 2009 sur InternetActu.net : « La vie privée, un problème de vieux cons ?« .

Jean-Marc Manach auteur de cet article se demandait si les jeunes (les digital natives) ont perdu toute notion de vie privée en s’exposant sur le Net de manière impudique voir exhibitionniste.

Dans son nouvel article « Vie privée : le point de vue des « petits cons« « , Jean-Marc Manach essaye de comprendre pourquoi et comment les jeunes qui ont grandi avec le Net évoquent aussi facilement leurs vies privées dans des espaces publics sans aucune retenue.

Nous serions face à la plus importante fracture générationelle depuis des décennies : « l’une cherche (les vieux cons) à protéger sa vie privée de manière quasi-obsessionnelle, l’autre (les petits cons) sait à peine ce qu’est la “vie privée“.

Les adolescents ayant grandi en étant constamment surveillés par ceux qui, parents et enseignants notamment, affectent, dirigent ou contrôlent directement leur vie privée seraient aujourd’hui totalement “blasés” par cette notion de vie privée. Ils ont par conséquent beaucoup de mal à percevoir les risques posés par la “société de surveillance“.

Pour tous ceux qui s’intéressent aux notions de vie privé, droit de propriété et contrôle de son identité en ligne et à tous les parents qui souhaitent mieux comprendre comment leurs enfants utilisent les nouvelles techno, je vous conseille vivement la lecture de ces deux articles :

J’ai également noté un autre article intéressant sur RWW FR : « Aux Etats-Unis, Internet est perçu comme un bienfait pour la société« . Cet article revient sur une étude réalisée par Pew Internet qui montre comment les américains voient les changements induits par les nouvelles technologies (téléphone mobile, email, Internet, réseaux sociaux…). Globalement ils estiment que ces dernières auront un effet positif sur leur avenir et celui de la société en général. Bien qu’aucune étude de ce genre n’ai été menée en France, cela contraste tout de même avec l’avis de nos élites (élites politiques notamment, mais pas seulement) et de nos médias qui considèrent « qu’Internet c’est le mal ».

A lire donc sur RWW FR !

Articles similaires

1 comment

  1. Ping : Interview d’Erick Bourriot » Palindrome # le blog d'Osereso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − 2 =