Le marketing 2.0 version 2010

J’avais publié récemment un billet sur « Le Web marketing en 2010« . Ce dernier était une sorte de récapitulatif de toutes les actions possibles en terme de Web marketing que les entreprises peuvent mettre en oeuvre en 2010.

Emmanuel Vivier (Agence Vanksen) nous propose depuis hier un panorama complet des tendances du marketing 2.0 pour l’année 2010.

Si vous avez un peu de temps, je vous conseille de lire l’article complet ici.

Pour les plus pressés, voici un rapide résumé :

Le Web et les médias sociaux vont poursuivre leur croissance :

  • Les sites de marque perdent du terrain face aux médias sociaux.
  • Alors qu’un part de plus en plus importante des contenus échappe à l’indexation de Google, ce dernier voit sa pertinence de plus en plus contesté.
  • Facebook se taillera toujours la place du lion, tandis que Twitter poursuivra sa forte croissance mais devra trouver le moyen de monétiser son offre ou bien se faire racheter ?
  • YouTube va s’imposer comme une alternative crédible à la TV avec notamment des offres « On Demand » qui rencontrent un fort succès.
  • Les APIs vont se généraliser et devenir plus ouvertes, mais elles devront surtout devenir plus transparentes et stables afin qu’annonceurs et agences puissent développer de plus en plus de campagnes marketing connectées.

Le social gaming va exploser.

Face à la croissance abyssale de l’information en ligne, les solutions de syndication et d’agrégation devraient nous faciliter la vie. Les informations seront également de plus en plus personnalisées en fonction de son profil.

Le rôle des experts et des influents seront plus importants que jamais. La e-réputation deviendra également incontournable dans ce contexte.

La professionnalisation d’une partie de la blogosphère sera inévitable avec par exemple une certification de l’audience / influence. Des règles éthiques (exemple : post sponsorisé par) seront à terme inévitables.

Le virtuel et le réel vont se confondre. On surfe tout en regardant la TV, on se connecte via son GSM, les objets deviennent connectés…

Les techniques marketing traditionnelles n’auront plus cours dans un monde 2.0 :

Le consommateur a désormais la possibilité de filtrer l’information, la remixer, la créer (User Generated Content), la commenter, la relayer (viral) ou d’y répondre. « Le web est une économie de l’attention où l’audience se mérite plus qu’elle ne s’achète (earned media VS paid media) ». Ceci impose une refonte totale de la manière d’aborder le consommateur. Il faut chercher à engager avec lui une relation de manière quasi individuelle et oublier les méthodes push de masse.

La marque devra accepter une perte de contrôle au profit de ses consommateurs qu’elle devra compenser en tentant d’instaurer une relation affective et de continuité autour de multiples idées et expérimentations.

Le manque de compétences autour de ces nouveaux usages va devenir de plus en plus problématique. Les marques et les agences vont être obligées d’investir massivement en formation et en programmes d’expérimentation si elles veulent réussir à accompagner leurs collaborateurs et préparer leur futur…

La mesure de l’efficacité sera incontournable. L’expérimentation marketing devient obligatoire, mais il faut comprendre et mieux appréhender les résultats. Combien de marques se font d’ailleurs berner par des agences média peu scrupuleuses voir incompétentes ?

Le transfert des budgets offline vers le online va se poursuivre et les stratégies marketing transmédia devraient s’amplifier.

Enfin le « mobile social » : geolocalisation + applications + réseau social + recommandations et la réalité augmenté risqueraient bien d’être les stars de 2010.

Super article que je vous conseille à nouveau de lire dans son intégralité !

Articles similaires

1 comment

  1. PizzaToy il y a 6 années 

    Bonjour,
    Je crois en l'avenir du « mobile social ».
    Le mobile est devenu un objet indispensable et vecteur de communication permanente. Il fait le lien avec certains service d'échange de contenus géolocalisés, comme Google Latitude, avec lesquels partager des informations au sein d'un petit groupe. Les amis proches et les collègues restent les meilleures sources d'avis pratiques et de recommandations concernant des services, du choix d'un film à celui d'un bon restaurant…
    C'est pourquoi je vous présente un site d'outils de fidélisation pour les pizzerias, avec un format en développement la version mobile : http://www.pizzatoy.com
    J'attends vos critiques !
    @+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 × neuf =