Savoir mesurer le succès d’un site autrement que par le positionnement, le trafic et le Pagerank – 3ème Partie

Ce billet reprend l’excellent article de Tad Chef sur le blog de SEOptimise, une agence de SEO anglaise. Après la première partie sur les mesures de succès d’ordre commercial et la deuxième partie sur celles de l’utilisabilité, cette troisième partie porte sur les mesures de succès en référencement

_______________

Les mesures de succès en référencement (SEO)

Il y a de nombreux éléments mesurables au-delà des simples éléments d’ordre commercial ou d’utilisabilité. Le référencement présente notamment des moyens de mesure intéressants, en particulier les backlinks (liens entrants externes), qui restent primordiaux pour déterminer votre succès sur Google.

En France, on peut se concentrer uniquement sur Google, mais sur le marché américain par exemple, il est important de vérifier ses backlinks sur Yahoo et d’autres moteurs de recherche. De plus, contrôler ses backlinks via Google n’est pas toujours facile (une fraction seulement des données sont publiées par Google, il est donc nécessaire d’utiliser les Google Webmaster Tools), de sorte qu’il est conseillé de les mesurer également avec l’aide des outils Yahoo.

Le nombre de backlinks

Vous devez être en mesure de savoir combien de pages ont un lien vers votre site. Il convient ensuite d’évaluer la popularité du domaine qui fait référence à votre site (lien provenant d’un site peu visité n’a pas le même poids qu’un un lien provenant d’un site web populaire).

La qualité des backlinks

Obtenir une quantité incroyable de liens entrants ne représente rien par rapport à un seul lien provenant du New York Times. C’est pour cette raison qu’il faut déterminer la qualité des liens : La page qui pointe vers votre site a-t-elle beaucoup d’autres liens sortants? Quel est son PageRank? S’agit-il d’un site faisant autorité, etc?

La date du cache Google

De nombreux spécialistes SEO ont recours à la vérification de la date du cache de Google (Google enregistre la plupart des pages en « cache ») pour déterminer la qualité et le succès d’un site web dans la recherche Google. Si le cache date de plus d’un mois, le site est soit mort (pas de contenu mis à jour) ou fait très peu autorité dans Google. Avant toute chose bien sûr, vous devriez toujours vérifier si votre site dispose d’un cache. Les sites sans cache sont probablement des sites pénalisés par Google.

La fréquence de visites du Google bot

Le cache de votre site peut dater d’une semaine, mais si le Google bot (robot d’indexation de Google) visite votre site quotidiennement, cela n’aura aucune importance. Vous pouvez vérifier la fréquence avec la plupart des outils de web analytique qui s’appuie sur les logs du serveur. Les Google Webmaster Tools vous fourniront également cette information.

La dernière visite du Google bot

Si une nouvelle page de contenu n’est pas indexée alors que le bot a visité votre site, il y a peut-être un problème (comme par exemple un contenu en double).

Les pages indexées

Si vous avez 50 pages en ligne, mais seulement 20 indexées, votre site n’est pas exploré de façon optimale par Google. Pour vérifier cela, une requête « site:votresite.com » dans la recherche Google suffira.

Le PageRank

Même si de nos jours le PageRank n’a plus véritablement de sens, il est toujours intéressant néanmoins de jeter un œil dessus. Google PageRank est transmis par l’intermédiaire des liens sur votre site. Une page d’accueil PR 5 devrait avoir des sous-pages PR 4 ou au moins 3, sinon, vous avez trop de liens ou votre structure de liens internes est défectueuse.

Le classement Alexa

Bien qu’Alexa ne soit pas véritablement fiable et ne l’a jamais été, de nombreux annonceurs l’utilisent pour vérifier vos chiffres de trafic. De plus, les estimations de trafic Alexa peuvent être comparées à d’autres sites, ou à d’autres périodes (y a-t-il plus de trafic que l’année dernière?) et à d’autres outils d’estimation de trafic.

Le classement Compete

Compete est censé être plus fiable qu’Alexa, mais ce n’est malheureusement seulement le cas que pour le trafic aux Etats-Unis. Vous pouvez tout de même l’utiliser en le comparant avec Alexa, pour avoir un classement plus fiable. Si vous êtes positionné sur le marché américain, vous ne devez pas oublier Compete.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux + 3 =