La vague WordPress

Vous connaissez sans doute WordPress : une des plus importantes plates-formes de blogs open source, et c’est un blog basé sur WordPress que vous êtes en train de lire en ce moment même.

Mais aujourd’hui, Automattic, à l’origine de cette solution, c’est une dizaine de projets, qui sont tous en pleine effervescence ces dernières semaines. En voici donc un tour d’horizon.

Logo WordPress

WordPress.com
Commençons par le noyau de cet univers : WordPress.com. C’est le système qui permet à n’importe qui de créer son propre blog, sans rien avoir à faire de technique. Le mois de mai a été l’occasion de nombreuses améliorations : interactions avancées avec YouTube, possibilité de poster un billet par e-mail, etc.

WordPress.org
La version 2.8 vient de sortir. WordPress.org, c’est globalement la même chose que WordPress.com, à la différence qu’il faut installer soi-même la plate-forme, et qu’on peut ensuite y faire toutes les modifications que l’on souhaite, que ce soit du côté technique ou du côté visuel. Ce qui permet non seulement de faire des blogs personnalisés, mais surtout de faire de véritables sites web et de transformer WordPress en un véritable CMS (système de gestion de contenus). Sans compter les milliers de plugins qui existent.

WordPress µ (dit WordPress Mu)
Si, en plus de votre site web, vous souhaitez proposer à vos visiteurs, vos amis ou vos employés, d’avoir leur propre blog, rattaché à votre site principal, alors WordPress Mu est fait pour vous ! Récemment sorti en version 2.7.1, la prochaine version majeure de WordPress devrait être l’occasion de fusionner les deux solutions.

buddyPress
La première version stable de buddyPress est sortie récemment, et c’est sans doute l’un des projets les plus intéressants et prometteurs. Il s’agit d’un plug-in qui transforme votre site web (sous WordPress Mu) en un véritable réseau social (profils, groupes, mur, etc.), vous permettant ainsi de créer votre propre Facebook-like (pour votre entreprise par exemple).

bbPress
Côté interactions sociales, bbPress est également sur le point de sortir dans sa première version stable. Ce système de forums est une bonne alternative au controversé phpBB, et a l’énorme avantage d’être lié à WordPress : vos visiteurs n’ont ainsi à s’identifier qu’une seule fois !

IntenseDebate
Toujours du côté social, IntenseDebate permet de développer les fonctionnalités liées aux commentaires de votre blog ou de votre site, en offrant par exemple des notifications par email, l’ajout automatique de vos commentaires à votre compte Twitter, etc.

VideoPress
C’est le dernier né de l’univers. Directement intégré aux blogs de WordPress.com, et bientôt de WordPress.org, il propose une offre d’hébergement et un lecteur de vidéos (HD), similaire à Vimeo. Hélas, pour la première fois, c’est un module payant, mais cela se comprend étant donné l’importance des ressources serveurs nécessaires pour héberger des vidéos.

PollDaddy
Vous connaissez sûrement déjà PollDaddy, sans doute un des outils les plus riches pour créer des sondages, des quiz, des enquêtes, etc. Et comme tous les projets évoqués ici, il est plugable directement à votre site sous WordPress.

Gravatar
Voilà un projet intéressant : il permet une gestion globalisée de son avatar (l’image ou la photo qui nous représente), lorsque l’on commente un billet sur un blog, que l’on poste sur un forum, etc. Ainsi, quand vous souhaitez changer d’avatar, vous n’avez à le modifier qu’une seule fois, grâce à Gravatar, au lieu d’avoir à le faire sur chacun des sites auxquels vous participez. Il faut cependant que les sites en question intègrent cette fonctionnalité, ce qui n’est pas souvent le cas hélas…

Bref, il est clair que WordPress et ses frères et soeurs offrent de nombreuses perspectives, et ce n’est que le début !

Articles similaires

3 comments

  1. Ping : Revue de presse économie numérique : semaine 25 | Développez votre Economie Numérique

  2. Cyrille Tuzi il y a 7 années 

    SPIP est justement le deuxième principal CMS que j’utilise chez Kinoa.

    Ses avantages : un back-office clair et user-friendly (c’est aussi le cas de WordPress ; en revanche beaucoup d’autres CMS sont tout à fait inadaptés aux simples éditeurs de contenu) ; des fonctionnalités utiles intégrées nativement (le multilinguisme notamment).

    Côté développement, il s’agit de balises propres à SPIP, qu’il faut donc apprivoiser, mais le système de base n’est pas très compliqué. En revanche la documentation est sans doute l’une des pires qui existe : pas du tout exhaustive, pas toujours claire et extrêmement mal organisée. WordPress, de son côté, fonctionne en full PHP, avec une documentation assez exceptionnelle.

    Mais comparer deux CMS n’est jamais chose aisée : cela dépend de ce dont on a besoin précisément, des affinités du développeur, de la philosophie dans laquelle on se place, etc.

    Personnellement, bien que SPIP nous soit très utile pour des sites corporate classiques, je m’oriente plutôt vers WordPress car c’est du full PHP, propre, bien documenté ; que la communauté est immense, les mises à jour très fréquentes et qu’il est lié à d’autres projets d’avenir, comme visait à le montrer cet article.

  3. Pavitra il y a 7 années 

    Est-ce que quelqu’un a une idée de comment se situe SPIP par rapport à WordPress en termes de :
    – fonctionnalités,
    – facilité de prise en main,
    – utilisation pour créer un site WEB
    etc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre × 2 =