Savoir mesurer le succès d’un site autrement que par le positionnement, le trafic et le Pagerank – 2ème Partie

Ce billet reprend l’excellent article de Tad Chef sur le blog de SEOptimise, une agence de SEO anglaise. Après la première partie sur les mesures de succès d’ordre commercial, ce billet porte sur les mesures de succès en fonction de l’utilisabilité.

_______________

Les mesures de succès en fonction de l’utilisabilité

Les mesures du succès d’ordre purement commercial ne sont pas toujours applicables (chiffre d’affaires généré par exemple). Il est donc conseillé de mesurer l’utilisabilité de votre site Web.

De nombreux responsables de sites Internet se concentrent sur le design, sur la taille du logo ou sur les effets spéciaux tels que le Flash, Ajax, le son ou les vidéos. Bien que dans la plupart des cas, ces éléments soient très utiles, ils ne sont pas, contrairement à l’utilisabilité, forcément déterminants.

Les visiteurs qui reviennent

Il est bien évident que seuls les visiteurs qui reviennent, sont ceux qui apprécient votre site. Ainsi, un bon critère de succès sur le Net est l’augmentation du nombre de visiteurs qui reviennent sur votre site. Plus il y en a et plus votre site sera efficace. Si à contrario, votre site Web n’attirent que de nouveaux visiteurs via les moteurs de recherche ou les médias sociaux et que ces visiteurs ne reviennent jamais, votre site Web peut alors être considéré comme peu intéressant.

Le nombre de pages vues par visite

Bien que mesurer le nombre de pages vues par visite ne soit pas un critère absolu (certains sites Web mal conçus impose de cliquer sur plusieurs pages avant de trouver le bon contenu), il s’agit tout de même d’un bon indicateur pour savoir si votre site est apprécié ou non.

Un ratio proche de 1 est généralement mauvais signe, car cela signifie que les visiteurs ne sont pas allés plus loin que la page d’accueil (peut-être y sont-ils arrivés par hasard ?). Au contraire, plus ce ratio est élevé, plus les visiteurs ont manifesté un réel intérêt pour le site.

La durée de visite d’une page

Le temps passé sur une page peut être interprété de différentes manières, mais généralement vous pouvez en déduire si les internautes ont simplement scanné le contenu ou si au contraire, ils ont pris le temps de le lire dans son intégralité. Là encore, il s’agit d’un critère de qualité de votre contenu. Plus ce dernier est intéressant et plus le temps moyen passé sur une page devrait être important.

Temps moyen passé sur le site

On ne peut pas toujours affirmer que plus une durée moyenne de visite sur un site est longue et mieux c’est, mais dans la plupart des cas, une durée de 5 minutes sera mieux que 30 secondes, surtout pour un site de publication de contenu ou un blog.

Le taux de rebond

Le taux de rebond est l’un des plus importants paramètres d’utilisabilité.  Grâce à Google Analytics ou Woopra par exemple, il est très facile à mesurer de nos jours.

Si un site tel que Digg génère 100 000 visiteurs, mais que le taux de rebond est de 95%, cela signifie en réalité que seuls 5 000 personnes ont réellement visité votre site.

Ainsi, un site avec un nombre de visiteurs et un taux de rebond beaucoup plus faibles, peut avoir beaucoup plus de succès qu’un site avec un trafic très important mais peu qualifié.

Le taux d’abandon des formulaires et paniers

Les formulaires sont généralement extrêmement importants en termes de génération de lead (formulaire de contact par exemple) ou tout simplement de chiffre d’affaires (panier d’achat).

Si votre taux d’abandon est trop important, vos formulaires souffrent très certainement d’un manque d’optimisation. Tentez d’en trouver les causes et corrigez vos formulaires en conséquence.

Les pages « suivantes »

Pour que les internautes visitent plus d’une page sur un site, il faut utiliser les liens internes. Parmi ces liens, il y a ceux vers lesquels vous voudriez que l’utilisateur se dirige en priorité. En vérifiant quelles pages ont été consultées à partir d’une page d’entrée, il est possible de déterminer si les lecteurs suivent bien le parcours souhaité. Si depuis votre page d’accueil, la page la plus consultée est la page recherche ou le plan du site, cela indique qu’il y a un problème sur votre site.

Les liens cliqués

Les outils modernes de web analytique offrent parfois des vues par « heat maps » ou bien une fonction « site overlay » (une synthèse données/site comme sur Google Analytics) pour permettre de visualiser où cliquent les internautes. De cette façon vous pouvez déterminer l’endroit où vos visiteurs cliquent. Si ces endroits ne sont pas ceux escomptés, vous devrez modifier vos pages en conséquence.

Eyetracking

Mieux encore que les « heat maps » qui retrace uniquement le comportement sur les clics, « l’eyetracking » permettent de suivre le parcours de l’oeil d’un utilisateur sur un site web. Il faudra alors en plus des outils de web analytique, disposer d’un panel de personnes qui se prêteront aux tests.

Vous obtiendrez ainsi des mesures très efficaces sur le comportement des internautes sur vos pages Web et pourrez modifier ces dernières si besoin.

Recherches internes

Les mots clés que les Internautes utilisent sur le moteur de recherche interne à votre site sont riches d’enseignement. En effet, si ces mots clés n’ont rien à voir avec votre activité, vous pouvez en déduire que vos visiteurs sont mal ciblés.

Suite au prochain numéro avec “les mesures de succès en fonction du référencement naturel“.

Articles similaires

2 comments

  1. sedki il y a 5 années 

    merçi pour tous ces renseignements .je conseille au internautes de s’inscrir sur ce site

  2. Referencement il y a 5 années 

    Merci pour ces informations, je ne connaissais pas le Eyetracking et ça m’intrigue énormément :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + trois =