Marre d’être sollicité par les marques pour devenir fan de leurs pages sur Facebook !

Une récente étude proposée par l’IAB UK (Internet Advertising Bureau) montre que de plus en plus de personnes n’apprécient pas d’être sollicitées par les marques pour adhérer à leurs « fan pages » ou télécharger leurs applications sur Facebook.

31% des personnes interrogées répondent que ce sont « les trop fréquentes sollicitations des marques pour installer des applications » qu’ils détestent le plus.  Le nombre trop important de publicités peu pertinentes arrive en deuxième position avec 16%. Les autres désagréments ne remportent que des pourcentages peu significatifs. Notons toutefois que 12 % des personnes interrogées ne déplorent aucun désagrément.

Les insights à retenir restent donc bien les deux premiers. Avec autant de sondés déclarant que le applications, « fan pages » et publicités en provenance des marques sont inintéressantes, les marques ont de quoi travailler leur copie pour obtenir l’engagement de leurs consommateurs.

Bien évidemment utiliser les réseaux sociaux n’a jamais été chose facile pour les marques. Les médias sociaux sont des espaces très personnels où les Internautes partagent des messages, des photos et vidéos entre amis ou membres de leur famille. Ils sont donc tout naturellement septiques sur le rôle que les marques peuvent jouer sur ces réseaux.

Faut-il pour autant en conclure que les marques ne doivent pas être présentes sur les réseaux sociaux? Bien évidemment non, mais elles doivent le faire avec beaucoup de précautions et veiller à ne pas être intrusives.

J’ai récemment publié un billet sur la différence entre le marketing traditionnel et le marketing de la permission. Lorsque l’on parle de médias sociaux et de marketing, la permission doit bien évidemment rester le leitmotiv principal. Il faut donc éviter toute forme d’intrusion et ne pas chercher à trop solliciter les gens de manière séparée sur Facebook, MySpace, Flickr, YouTube, Twitter… Il vaut mieux chercher à utiliser ces différents médias pour les inciter à mieux vous connaître et s’ils le souhaitent à interagir avec votre marque sur un espace qui est dédié à cela.

C’est ici que la construction d’une communauté online aux couleurs d’une marque devient intéressante. Elle permet d’éviter de trop s’immiscer dans la vie privée des Internautes (sur Facebook par exemple) et de canaliser les différentes interactions et conversations autour de la marque qui peuvent émerger spontanément sur le Net.

Les internautes qui viennent interagir avec vous sur votre communauté le font bien évidemment de manière volontaire, vous obtenez donc un engagement fort de leur part sans avoir à les interrompre.

Les réseaux sociaux peuvent donc parfaitement servir dans une stratégie globale pour « écouter » et « rencontrer » votre cible mais ne doivent pas être utilisés de manière indépendante et trop intrusive.

Quelques marques appliquent bien ce schéma en proposant des communautés sur lesquelles les internautes peuvent librement interagir avec elles. C’est par exemple le cas de Dell avec sa communauté, de la RATP avec « Vous et la RATP » ou encore de la SNCF avec « Opinions et débats« .

Source : People are fed up of joining brand pages on Facebook

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


un + 3 =