Hadopi : révoltez-vous contre une élite politico-administrative déconnectée des réalités de l’Internet !

Vous l’aurez compris, ce billet est consacré à Hadopi ou plus exactement à l’anti-HADOPI.

HADOPI - Le Net en France : black-out

La loi Hadopi n’apportera aucune solution concrète. Elle n’est qu’une veine tentative de quelques nostalgiques pour maintenir une situation passée juteuse. Au cours de l’histoire, il y a des évolutions inéluctables contre lesquels il ne sert à rien de s’opposer. Dans le cas présent, refuser de trouver un nouveau modèle pour rétribuer les droits d’auteur équivaut à considérer ses clients comme des voleurs !

Si vous n’êtes pas totalement convaincu, voici quelques liens intéressants sur le sujet :

Sommes-nous tous des Pirates?

Un bon article sur Techcrunch FR sur « le réseau des pirates », sorte de réseau de contestataires : « Je suis l’un d’entre-eux. J’ai consommé, remixé ou diffusé des œuvres culturelles. Alors, pour eux je suis un pirate.” C’est ce qu’ont déclaré 8 000 personnes en l’espace de deux semaines sur le site reseaudespirates.net!  8000, bientôt 10 000! Sur Facebook 3700 pirates on rejoint la cause du réseau et 6600 d’entre eux ont rejoint le groupe. Joli buzz pour un début, mais le réseau est loin d’avoir fait le plein. »

Cet article aborde également des embryons de solution ayant pour base une modification du code de la propriété (qui me semble inévitable avec les bouleversements induits par le Net) : « Cette modification ne consiste pas à abolir la notion de propriété privée sur les biens matériels mais de remanier les lois sur les droits d’utilisation et de reproduction des biens immatériels, et refondre ainsi le système de brevets. En s’inspirant de ce qui a été fait dans le monde du logiciel libre et des travaux de l’organisation Creative Commons, on pourrait mettre en place des réglementations qui accéléreraient l’innovation et la création dans d’autres domaines que ceux des technologies de l’information« .

>> Sommes-nous tous des Pirates

Le cinéma réinvente son modèle économique à travers le P2P

ReadWriteWeb France propose cet article également très intéressant qui démontre que des solutions sont parfaitement envisageables pour s’adapter au new deal Internet. Bien évidemment, producteurs et distributeurs sont ici perdants (mais au fait, ce ne serait pas eux qui pousseraient la loi Hadopi ?) au profit du réalisateur et des comédiens. Quel est ce nouveau modèle ? Bien tout simplement le P2P : « le troisième film du scénariste et réalisateur Rick Winters, ‘Blank’, sort (directement) en DVD, mais aussi sur les réseaux P2P, où il est mis gratuitement à la disposition des internautes« .

Pour en savoir plus sur cette initiative : « Le cinéma réinvente son modèle économique à travers le P2P« .

« Hadopi est une mauvaise réponse faite par des gens désemparés »

Toujours sur ReadWriteWeb France, une interview instructive de Patrick Waelbroeck, professeur associé à l’ENST au département Economie et Science Sociale. Ses travaux le place parmi les sommités mondiales sur le sujet du piratage et de l’industrie culturelle.

Quelques extraits : « Ce qui s’est passé avec la commission Olivennes est absurde, il n’y a eu que des représentants des industriels et un économiste pro industrie pour établir le projet de loi, ça n’a aucun sens. Il y aurait du avoir des défenseur des consommateurs, des scientifiques neutres, au moins dans le débat amenant au projet de loi« .

Fermer ou filtrer internet parce que l’on pense que cela va empêcher ces pratiques, c’est complètement illusoire ».

Pour lire l’article au complet, c’est par ici.

Vous pouvez également lire sur ReadWriteWeb France :

Hadopi – Une véritable usine à gaz

Sur Numérama via Accessoweb, une illustration sur la mécanique Hadopi. Lourdingue non ?

machinhadopi

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Une loi scandaleuse et ridicule

Un très bon billet de Jacques Attali sur son blog :

« Comme en agriculture, où les riches paysans de la Beauce se sont depuis  longtemps cachés   derrière les pauvres agriculteurs de montagne, pour obtenir des  subventions  dont ils étaient en fait  les principaux bénéficiaires, les industries du cinéma et de la musique mettent maintenant en avant quelques créateurs et quelques chanteurs bien vus des puissants, pour maintenir d’indéfendables rentes de situation« .

Je vous laisse lire la suite sur le blog de Jacques Attali

L’Etat du débat en France sur les NTIC : NKM envoie un gros NTM aux acteurs

«Tu as une idée, je la taxe, je te régule !», lire la suite sur le blog de Citizen L.

L’Hadopi n’inquiète pas la piraterie :

Pour conclure, un peu d’humour avec l’illustration de Martin Vidberg (L’actu en patates) qui démontre avec beaucoup de justesse que la loi Hadopi ne pénalisera pas les pirates, mais les novices et les naïfs…

074-pirates12367022541

Enfin, un petit tour sur Twitter. C’est toujours intéressant de voir ce que pense la planète twitter en temps réel.

Si vous souhaitez agir contre Hadopi, vous pouvez vous rendre sur le site de La Quadrature du Net, vous y trouverez en autre l’email de votre député pour lui demander de prendre position en hémicycle contre ce texte.

Articles similaires

2 comments

  1. Ping : Hadopi : le retour ! | Le Blog Kinoa

  2. Laurent il y a 7 années 

    jolie synthèse, merci pour l’interview de Patrick Waelbroeck !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 9 = seize