E-Réputation : enjeu majeur et mal compris ?

Avec l’émergence du Web social, la e-réputation devient un enjeu majeur pour l’entreprise comme pour ses dirigeants.

Les dirigeants découvrent que leurs entreprises et eux-mêmes ont une image sur Internet et que cette dernière ne répond pas aux mêmes codes qui régissent l’image de marque sur les médias traditionnels.

Sans vouloir être trop restrictif et schématique, la e-réputation emprunte plus de la conversation que de la maîtrise parfaite des informations qui émanent de l’entreprise (la communication d’entreprise au sens traditionnel du terme).

Marie-Catherine Beuth dans un de ses derniers postes nous rapporte quelques chiffres issus d’une étude intéressante réalisée par l’agence de relations publiques Weber-Schandwick et la Economist Intelligence Unit.

Ces chiffres tendent à démontrer que beaucoup de dirigeants non encore rien compris aux enjeux de la réputation en ligne.

Extraits :

  • L’apparition d’informations confidentielles en ligne préoccupe davantage (44%) les décideurs (non-PDG) que l’insatisfaction de leurs clients (39%) ou les critiques d’anciens employés (34%) et d’employés actuels (32%).
  • Seuls 38% des sondés pensent aussi à faire de la veille sur leur personne.
  • Selon ces décideurs, les médias traditionnels (62%) sont plus influents que les nouveaux médias (38%). Même régime pour la confiance, plus facilement confiée aux médias qui existent on et offline (72%) vs 13% de confiance aux pure players !
  • 99% des décideurs sondés pensent que leur site corporate est la première source d’information sur l’entreprise.

Pendant ce temps, les internautes (consommateurs, salariés…) continuent de discuter sur les entreprises ou leurs dirigeants et pas toujours en bien…

L’article complet de Marie-Catherine Beuth ici.

Un White Paper proposé par Digimind.

Un article Stratégies sur « Comment soigner votre e-réputation« .

Un “user guide” pour la gestion de sa e-reputation.

Le Projet Doppelganger : blog sur l’dentité numérique, la réputation numérique et le recrutement 2.0.

Je vous signale également que le premier BarCamp E-Réputation aura lieu le 4 avril à la Cantine.

Articles similaires

2 comments

  1. Lilian Mahoukou il y a 7 années 

    Merci d’avoir mentionné le projet Doppelganger :)

    Assez étonné 99% (merci pour l’information) des décideurs pensant que leur site corporate est la première source d’information sur l’entreprise.

    Les conversations entre personnes, en amont d’une visite sur un site corporate, ont bien plus d’impact sur l’éclosion ou pas d’une relation à terme. Par ailleurs, Facebook est bien utilisé et Twitter monte en puissance.

    On passe de la valorisation des informations à celle des conversations. 2009 sera sans doute l’année de l’e-réputation …

  2. Ping : Selection internet 03 03 2009 | Boite à Liens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux × 5 =