Archives mensuelles : mars 2009

Twitter pour les entreprises

Beaucoup d’entreprises se demandent comment utiliser Twitter efficacement. Le cabinet d’étude Gartner apporte quelques réponses intéressantes.

Selon Gartner, Twitter offrirait principalement 4 opportunités :

  • Twitter dans le cadre des RP : l’entreprise utilise Twitter comme canal de marketing et de relations publiques.
  • Twitter comme outil d’e-réputation  : les collaborateurs de l’entreprise twettent pour améliorer leur réputation personnelle, améliorant ainsi indirectement celle de l’entreprise.
  • Twitter comme outil collaboratif : les employés utilisent Twitter comme plateforme collaborative  pour échanger des informations ou des idées.
  • Twitter comme outil de veille : Twitter est un lieu de conversations qu’il faut suivre pour mieux comprendre ce que disent les consommateurs sur une marque.

4

Toutefois, Romain Péchard de ReadWriteWeb France souligne à très juste titre qu’il faut comprendre les codes d’utilisation de cet outil de micro-blogging. Peut-être plus encore que les blogs et les réseaux sociaux, Twitter se rapproche plus d’une conversation spontanée que d’un message conçu par le service com, accepté par la direction générale et validé par le service juridique.

C’est donc une refondation complète de la manière de communiquer que Twitter impose aux entreprises. Un excellent moyen de comprendre ce que le futur va imposer aux entreprises qui souhaiteront réussir sur Internet.

Si vous êtes intéressé par le sujet, vous pouvez également lire l’article de Chris Brogan « 50 Ideas on Using Twitter for Business« .

Pour en savoir plus :

Hadopi : révoltez-vous contre une élite politico-administrative déconnectée des réalités de l’Internet !

Vous l’aurez compris, ce billet est consacré à Hadopi ou plus exactement à l’anti-HADOPI.

HADOPI - Le Net en France : black-out

La loi Hadopi n’apportera aucune solution concrète. Elle n’est qu’une veine tentative de quelques nostalgiques pour maintenir une situation passée juteuse. Au cours de l’histoire, il y a des évolutions inéluctables contre lesquels il ne sert à rien de s’opposer. Dans le cas présent, refuser de trouver un nouveau modèle pour rétribuer les droits d’auteur équivaut à considérer ses clients comme des voleurs !

Si vous n’êtes pas totalement convaincu, voici quelques liens intéressants sur le sujet :

Sommes-nous tous des Pirates?

Un bon article sur Techcrunch FR sur « le réseau des pirates », sorte de réseau de contestataires : « Je suis l’un d’entre-eux. J’ai consommé, remixé ou diffusé des œuvres culturelles. Alors, pour eux je suis un pirate.” C’est ce qu’ont déclaré 8 000 personnes en l’espace de deux semaines sur le site reseaudespirates.net!  8000, bientôt 10 000! Sur Facebook 3700 pirates on rejoint la cause du réseau et 6600 d’entre eux ont rejoint le groupe. Joli buzz pour un début, mais le réseau est loin d’avoir fait le plein. »

Cet article aborde également des embryons de solution ayant pour base une modification du code de la propriété (qui me semble inévitable avec les bouleversements induits par le Net) : « Cette modification ne consiste pas à abolir la notion de propriété privée sur les biens matériels mais de remanier les lois sur les droits d’utilisation et de reproduction des biens immatériels, et refondre ainsi le système de brevets. En s’inspirant de ce qui a été fait dans le monde du logiciel libre et des travaux de l’organisation Creative Commons, on pourrait mettre en place des réglementations qui accéléreraient l’innovation et la création dans d’autres domaines que ceux des technologies de l’information« .

>> Sommes-nous tous des Pirates

Le cinéma réinvente son modèle économique à travers le P2P

ReadWriteWeb France propose cet article également très intéressant qui démontre que des solutions sont parfaitement envisageables pour s’adapter au new deal Internet. Bien évidemment, producteurs et distributeurs sont ici perdants (mais au fait, ce ne serait pas eux qui pousseraient la loi Hadopi ?) au profit du réalisateur et des comédiens. Quel est ce nouveau modèle ? Bien tout simplement le P2P : « le troisième film du scénariste et réalisateur Rick Winters, ‘Blank’, sort (directement) en DVD, mais aussi sur les réseaux P2P, où il est mis gratuitement à la disposition des internautes« .

Pour en savoir plus sur cette initiative : « Le cinéma réinvente son modèle économique à travers le P2P« .

« Hadopi est une mauvaise réponse faite par des gens désemparés »

Toujours sur ReadWriteWeb France, une interview instructive de Patrick Waelbroeck, professeur associé à l’ENST au département Economie et Science Sociale. Ses travaux le place parmi les sommités mondiales sur le sujet du piratage et de l’industrie culturelle.

Quelques extraits : « Ce qui s’est passé avec la commission Olivennes est absurde, il n’y a eu que des représentants des industriels et un économiste pro industrie pour établir le projet de loi, ça n’a aucun sens. Il y aurait du avoir des défenseur des consommateurs, des scientifiques neutres, au moins dans le débat amenant au projet de loi« .

Fermer ou filtrer internet parce que l’on pense que cela va empêcher ces pratiques, c’est complètement illusoire ».

Pour lire l’article au complet, c’est par ici.

Vous pouvez également lire sur ReadWriteWeb France :

Hadopi – Une véritable usine à gaz

Sur Numérama via Accessoweb, une illustration sur la mécanique Hadopi. Lourdingue non ?

machinhadopi

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Une loi scandaleuse et ridicule

Un très bon billet de Jacques Attali sur son blog :

« Comme en agriculture, où les riches paysans de la Beauce se sont depuis  longtemps cachés   derrière les pauvres agriculteurs de montagne, pour obtenir des  subventions  dont ils étaient en fait  les principaux bénéficiaires, les industries du cinéma et de la musique mettent maintenant en avant quelques créateurs et quelques chanteurs bien vus des puissants, pour maintenir d’indéfendables rentes de situation« .

Je vous laisse lire la suite sur le blog de Jacques Attali

L’Etat du débat en France sur les NTIC : NKM envoie un gros NTM aux acteurs

«Tu as une idée, je la taxe, je te régule !», lire la suite sur le blog de Citizen L.

L’Hadopi n’inquiète pas la piraterie :

Pour conclure, un peu d’humour avec l’illustration de Martin Vidberg (L’actu en patates) qui démontre avec beaucoup de justesse que la loi Hadopi ne pénalisera pas les pirates, mais les novices et les naïfs…

074-pirates12367022541

Enfin, un petit tour sur Twitter. C’est toujours intéressant de voir ce que pense la planète twitter en temps réel.

Si vous souhaitez agir contre Hadopi, vous pouvez vous rendre sur le site de La Quadrature du Net, vous y trouverez en autre l’email de votre député pour lui demander de prendre position en hémicycle contre ce texte.

Atelier référencement & naissance d’Activis Paris

Comme annoncé ici même, nous avons organisé en collaboration avec Activis un Atelier référencement le 18 mars dernier dans les salons Ladurée à Saint-Germain-Des-Prés.

Le succès a été une nouvelle fois au rendez-vous au vu des retours très positifs des participants.

Ce fut également l’occasion d’annoncer la naissance d’Activis Paris. Joint venture entre Activis Mulhouse et Kinoa, Activis Paris aura pour mission de couvrir l’ensemble des besoins en termes de référencement des grands comptes et PME basés en région parisienne notamment.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Ateliers référencement et sur Activis Paris, je vous invite à regarder cette vidéo sorte de patchwork dans laquelle vous retrouverez :

  • Nathalie Beauchamp, Kinoa qui a organisé l’Atelier ;
  • Capucine Samuel-Lajeunesse pour la Fondation Chirac ;
  • Alexis, futur collaborateur Activis Paris ;
  • Patrick Rein, Président Activis Mulhouse

Références bibliographiques pour parfait e-marketer

Une cliente et amie m’a récemment demandé une liste de lectures intéressantes afin de parfaire ses connaissances en Web marketing.

Je profite donc de l’occasion pour partager ces quelques références bibliographiques avec vous. N’hésitez pas à compléter ou à critiquer cette liste via les commentaires si vous le jugez nécessaire.

“Comment le Web change le monde”

Flux RSS, AJax, Twitter, folkxonomie, mashup, API, Digg… on retrouve dans cet ouvrage tous les ingrédients qui composent le web d’aujourd’hui, ce fameux “web 2.0?, ce qui peut être utile pour réviser ou comprendre certaines notions.

Mais l’intérêt du bouquin réside surtout dans l’analyse des changements “sociaux” induits par l’utilisation de ces nouveaux ingrédients.

Incontournable donc pour mieux comprendre les changements induits par le Web et leurs impacts sur le Marketing.

Vous pouvez lire ma note ici et télécharger les premiers chapitres du livre ici.

Marketing 2.0 – L’intelligence collective

Un excellent livre de François Laurent qui permet là encore de mieux comprendre les changements auxquels le Marketing doit faire face.

Résolument partisan de la rupture, François Laurent propose quelques pistes pour tourner définitivement la page et passer à un autre Marketing : un “Marketing humain”.

Vous pouvez lire ma note de lecture ici.

Internet Marketing – Optimiser votre présence sur Internet

Cette cinquième édition reprend les recettes des versions précédentes tout en les enrichissant. Il s’agit d’un incontournable pour tous ceux qui souhaitent connaître les meilleures techniques du Web Marketing illustrées par des exemples réels.

Ma note de lecture ici.

Groundswell: winning in a world transformed by social technologies

RSS, widget, Ajax… vous êtes perdu ? Vous ne comprenez pas bien pourquoi ces nouvelles techno créent des relations et vous ne savez pas comment les intégrer dans vos outils marketing ? Groundswell devrait alors être votre bible, d’autant que les propos sont appuyés par des « best pratices » très clairement décrites.

Tribes de Seth Godin

Seth Godin est un auteur absolument incontournable. Son dernier ouvrage traite des communautés : « tribes are the way of the future and change is good ». Tout un programme à l’heure de Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux.

Tribes: We Need You to Lead Us

Dans la série Seth Godin, vous pouvez également lire : Purple Cow: Transform Your Business by Being Remarkable et All Marketers Are Liars.

Pour suivre les péripéties de Seth Godin, rendez-vous sur son blog.

Réussir son référencement Web

Il n’était pas possible de parler de Marketing Internet sans aborder le thème du référencement.

Je vous conseille donc la lecture du livre de l’incontournable Olivier Andrieu « Réussir son référencement Web« . Et pour ceux qui s’intéressent plus spécifiquement au référencement payant (SEA), vous pouvez vous procurer « Google AdWords, Analytics et AdSense » de Jean-Noël Anderruthy.

La Bible des Indicateurs Clé de Performance

Pas de bon Web Marketing sans analyse statistique. Pas de bonnes statistiques sans bon KPI. La référence dans le domaine « The Big Book of Key Performance Indicators d’Eric T. Peterson » a été traduite récemment par Julien Coquet avec l’aide de Florence Moreau et est disponible gratuitement ici : http://www.webkpi.fr.

La Bible du Marketing sur Facebook

Un guide PDF payant sur 38 manières (et +) de promouvoir votre marque, entreprise, produit ou service grâce à Facebook. Ce guide est loin d’être parfait mais a pour mérite d’exister, à télécharger ici.

Vous pouvez également suivre le blog « Inside Facebook« .

Toujours à propos de blog et pour conclure, je vous invite à prendre connaissance de mon billet Web marketing & médias sociaux : 10+ blogs que vous devriez suivre en 2009.

Tout savoir sur les salaires des métiers du Web !

L’étude « Les salaires du design numérique » offre quelques nouveautés intéressantes par rapport à l’édition précédente. Elle nous apprend notamment que : « le “portrait robot” du designer numérique en 2008 est un webdesigner (homme), âgé de 26 à 30 ans, travaillant en agence (de moins 10 salariés) et situé à Paris. Il travaille + de 40 h par semaine et sa principale préoccupation est d’évoluer professionnellement…« .

A ne surtout pas manquer pour ceux qui s’intéressent aux métiers du Web et plus spécialement à celui de designer interactif.