WCAG 2.0 : nouveau standard pour l’accessibilité des sites Web

Après une très très longue gestation, le W3C a officialisé le 11 décembre dernier la nouvelle version de ses directives pour l’accessibilité des sites Web : les « Web Content Accessibility Guidelines » ou WCAG (prononcé « ouaikague », c’est pas beau, je sais…).

WAI-W3C

Ces directives sont excessivement importantes car elles garantissent que tous les internautes quelque soit leurs facultés physiques et mentales puissent surfer sur votre site Internet. Une entreprise pourrait d’ailleurs être attaquée en justice pour discrimination par une personne handicapée qui n’aurait pu accéder par exemple aux offres d’emploi. Le cas ne s’est pas produit, mais il est loin d’être totalement théorique.

L’accessibilité est également très importante dans une démarche d’optimisation du site Web en vue de son référencement (SEO).

Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez consulter les infographies suivantes :

Qu’apporte donc la version 2 des WCAG ?

C’est avant tout des efforts de simplification et de rationalisation qui semblent avoir été réalisés. Plusieurs objectifs ont été poursuivis dont notamment :

  • La prise en compte d’un éventail plus large de contenus Web (textes, images, audio et vidéo) et d’applications Web ;
  • La possibilité de tester plus facilement et surtout avec plus de précisions l’ensemble des directives, ce qui améliore les options pour le contrôle de conformité, et donne aux développeurs Web une plus grande souplesse dans l’innovation ;
  • La simplification dans leur mise en oeuvre. Les directives sont désormais accompagnées de supports techniques et de référence, les WCAG 2.0 sont ainsi plus faciles à comprendre et à utiliser.

Le standard WCAG 2.0 explique comment créer des contenus :

  • perceptibles : par exemple en offrant des alternatives équivalentes aux contenus visuels et auditifs (images statiques ou animées, contenus audio et vidéo) adaptabilité de la présentation et contraste des couleurs ;
  • utilisables : en privilégiant les fonctionnalités clavier, contraste de couleur, un temps suffisant pour comprendre et utiliser le contenu des entrées, la recherche et la navigation sans saisie ;
  • compréhensibles : en facilitant la lisibilité des textes, la prédictibilité et l’aide à la saisie ;
  • robustes : par exemple en optimisant la compatibilité avec les technologies d’aide fonctionnelle.

Il est encore trop tôt pour dire si cette nouvelle version des WCAG atteindra ses objectifs, mais dans tous les cas la précédente version était devenue totalement archaïque et son remplacement devenu inéluctable.

Pour en savoir plus :

Articles similaires

1 comment

  1. Ping : Enfin, un décret pour l’accessibilité des sites Web… | Le Blog Kinoa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 4 = neuf