Le guide pour apprendre le SEO

« L’optimisation pour les moteurs de recherche, appelé aussi SEO (de l’anglais Search Engine Optimization) est un ensemble de techniques visant à favoriser la compréhension de la thématique et du contenu d’une ou de l’ensemble des pages d’un site web par les moteurs de recherche. Ces techniques visent donc à apporter un maximum d’informations concernant le contenu d’une page web aux robots d’indexation des moteurs de recherche. » Wikipédia.

Un guide pour apprendre le SEO

Le SEO représente donc l’ensemble des techniques visant à référencer et positionner naturellement un site Internet auprès des principaux moteurs de recherche.

Comme toutes les techniques de Web marketing, le SEO n’est pas complexe. Il demande toutefois de la rigueur, du temps et la connaissance minimale de certaines règles et astuces.

Ce guide a pour vocation d’offrir aux débutants les éléments nécessaires pour démarrer une campagne SEO et obtenir des résultats concrets.

Le SEO consiste en 9 principales étapes :

  • L’étude de marché
  • La recherche de mots clés
  • La structure du site
  • L’optimisation des pages
  • La recherche de liens entrants
  • Développer son image de marque
  • Le marketing viral
  • La mesure des résultats
  • L’actualisation des connaissances

#1 – L’étude de marché :

Je recommande l’utilisation de SEO for Firefox et des principaux moteurs afin d’obtenir une vue générale sur la concurrence.

La première étape consiste à lancer une recherche sur les principaux moteurs de recherche pour connaître les sites Web les mieux positionnés en fonction des mots clés que vous estimez être importants.

Si vous vous apercevez que des marques, des médias ou des institutions incontournables sont très bien positionnés sur les mots clés que vous avez utilisé, il vous sera très difficile de vous faire une place au soleil. Vous devez tenter alors de trouver de nouveaux mots clés et de les tester à nouveau.

Si au contraire, les résultats des moteurs de recherche ne portent que sur des sites Web appartenant à des marques qui ne sont pas « incontournables », vos chances sont grandes de les concurrencer et d’être bien positionné sur les moteurs de recherche.

L’extension « SEO for Firefox » vous permettra d’approfondir vos recherches sur les sites concurrents en obtenant des informations telles que :

  • l’âge du site
  • son PageRank (Google)
  • le nombre de liens entrants

#2 – La recherche de mots clés :

Quels sont les mots clés utilisés par les Internautes ?

Je recommande ici l’utilisation de « SEO Book Keyword Tool » pour trouver les mots clés les plus utilisés et ceux issus de la Long Tail en rapport avec votre domaine d’activité. Cet outil a pour avantage de croiser les résultats de plusieurs solutions : Yahoo Search Marketing, Google Keyword Tool, Wordtracker, …

Vous devez également ouvrir un compte Google AdWord afin de tester les mots clés que vous pensez être intéressants, en découvrir de nouveaux et évaluer si votre marché est très ultra concurrentiel ou non en terme de référencement sur Google.

D’autres solutions existent. Elles sont généralement payantes : Keyword Discovery, Agent Web Ranking.

En complément, vous pouvez également analyser :

  • les statistiques de votre site Web,
  • le contenu des pages les mieux référencées chez vos concurrents,
  • les forums et réseaux sociaux relatifs à votre domaine (s’ils existent) pour connaître les principaux sujets de discussion.

#3 – La structure du site :

La structure du site, en fonction de sa qualité, va influencer positivement le référencement de ce dernier.

Il existe de nombreuses techniques qui permettent d’optimiser la structure de votre site pour le référencement. En voici quelques unes :

  • Qualité de conception : Le code HTML du site doit respecter, dans la mesure du possible, les normes établies par le W3C.
  • Sémantique & mise en valeur des contenus : séparation de la mise en forme et du contenu
  • Les contenus alternatifs : Le contenu alternatif désigne un contenu intégré à un élément non-textuel (image par exemple) et sert à décrire cet élément lorsque ce dernier ne peut être interprété correctement.
  • Créer un plan du site.
  • Url propre, unique et signifiante : Il est très important qu’une URL corresponde à une page unique et que cette URL soit stable dans le temps. Il est tout aussi important que cette URL soit “propre” et signifiante, c’est-à-dire intelligible pour l’utilisateur et caractérisant le plus possible le contenu de la page.
  • Gestion des liens brisés : Au risque de perdre en notoriété (PageRank), il faut éviter dans la mesure du possible les pages “not found ou 404?. La bonne pratique consiste à remplacer les pages qui n’existent plus par une redirection vers le plan du site ou la page d’accueil.

Il existe énormément de littérature concernant ce sujet sur le Web que vous n’aurez pas de mal à trouver. Vous pouvez également consulter notre infographie « 10 étapes incontournables pour bien référencer son site Web ».

#4 – L’optimisation des pages :

L’optimisation des pages est étroitement liée à la structure du site. L’un ne va pas sans l’autre.

Cette optimisation consiste en quelque sorte à rendre vos contenus plus « attrayants » pour vos visiteurs et pour les moteurs de recherche. Parmi les choses à faire :

  • Soigner vos titres de page : ce sont eux qui s’afficheront dans les résultats des moteurs de recherche. Ces derniers doivent être le plus représentatif possible du contenu de vos pages. Chaque page doit avoir son propre titre. Ils ne doivent pas dépasser si possible 65 à 70 caractères.
  • Respecter les règles d’écriture sur le Web : commencez notamment vos articles par l’idée maîtresse. Vos premiers paragraphes doivent contenir les mots clés les plus importants. Assurez-vous toutefois d’écrire pour votre cible et non pour les moteurs de recherche. Mettez en valeur vos mots clés et idées maîtresses en utilisant les tags de mise en forme : gras, italique souligné… Voir à ce sujet, notre infographie : 10 astuces pour optimiser vos contenus sur le Net. Vous pouvez également consulter la série de billets « Optimisez vos contenus pour le référencement » sur le blog Ecrire pour le Web.
  • Utilisez un fichier « Robots.txt » : Il convient de donner les bonnes instructions aux moteurs de recherche à l’aide d’un petit fichier txt nommé « robots.txt. Ce dernier permettra de définir les pages à indexer et celles que les moteurs de recherche doivent ignorer.
  • Soigner la qualité intrinsèque de vos contenus : c’est la règle d’or. Un contenu de qualité attirera lecteurs et moteurs de recherche. A lire sur le sujet : « Olivier Andrieu : 80% du trafic moteurs vient de requêtes issues du contenu éditorial des pages« .

#5 – La recherche de liens entrants :

Une stratégie de netlinking est essentielle pour bien positionner votre site Web dans le résultat des moteurs de recherche. En effet, plus votre site Web est « référencé » par d’autres sites (plus il obtient de liens entrants) et plus sa popularité sera considérée comme importante. Google notamment, mais il n’est pas le seul, préférera logiquement positionner des sites populaires en meilleure place que d’autres dont la popularité est moindre.

Le meilleur conseil pour obtenir des liens entrants est bien évidemment de proposer régulièrement des contenus intéressants et à jour.

Bien qu’obligatoire, cela ne s’avère pas suffisant. Vous devrez également :

  • Soumettre votre site auprès d’annuaires généraliste (DMOZ par exemple) ainsi qu’auprès d’annuaires spécialisés dans votre domaine. N’hésitez à payer si l’annuaire est reconnu.
  • Proposer à vos partenaires des échanges de contenus et de liens.
  • Proposer des liens vers des sites connexes au votre. Ces derniers seront susceptibles de vous renvoyer l’ascenseur.
  • Publier des communiqués de presse.

Je vous invite ici à consulter les deux articles suivants :

Un outil tel que Website Grader peut vous permettre de connaître le nombre de liens entrants.

#6 – Développer son image de marque :

Comment la marque influence-t-elle le référencement ?

Les recherches directement liées à la marque représentent généralement les mots clés les plus pertinents en terme de transformation. Plus vous gagnerez en notoriété et plus vous aurez de chances que les Internautes recherchent votre site Web directement par votre nom de marque ou tout au moins par des mots clés directement liés à ce dernier.

Plus vous construirez une image de marque forte et plus vous obtiendrez également des liens entrants. Ces derniers renforceront ainsi votre positionnement qui contribuera à son tour à renforcer votre marque. Un cercle vertueux est ainsi créé.

Bien évidement il n’est pas facile d’augmenter la visibilité de sa marque. La publicité est un moyen d’y parvenir, mais il est loin d’être le seul. Les réseaux sociaux, le marketing participatif, l’écoute client, le buzz marketing, l’animation d’un blog… sont autant de techniques pour accroître son image de marque et donc son référencement !

#7 – Le marketing viral :

Enormément de choses ont été dites sur le marketing viral. Cette dernière notion est certainement l’une des plus à la mode actuellement auprès des marketers.

Ceci dit, vous allez me demander en quoi le marketing viral est lié au référencement ? Il est en fait extrêmement lié aux deux points précédents : l’image de marque et les liens entrants.

La recherche de liens entrants est très probablement la tâche la plus longue et délicate d’une campagne de SEO principalement parce qu’elle équivaut à influencer positivement d’autres personnes pour leur donner envie de faire référence à votre site Web. C’est en ce sens où le marketing viral peut être un levier extrêmement puissant. Si votre campagne de marketing viral est un succès, beaucoup de personnes y feront référence ce qui générera forcement un nombre non négligeable de liens entrants.

Le second point positif d’une campagne de marketing viral sur votre référencement sera induit par le renforcement de votre image de marque. Cette dernière sera en effet plus connue après un buzz positif ce qui conduira inévitablement à renforcer votre position sur des mots clés relatifs à votre marque.

Pour en savoir plus sur le marketing viral, je vous invite à consulter :

  • Le billet suivant : « 4 questions à propos du Buzz Marketing« .
  • Le site de l’événement Buzz The Brand sur lequel vous trouverez notamment des interviews vidéos de différents acteurs du web marketing.
  • La lecture du « Petit Livre Rouge du Marketing Interactif », chez ebg.

#8 – La mesure des résultats :

Comme pour toute action de web marketing, vous devez mesurer les résultats de votre campagne SEO afin de savoir si votre retour sur investissement (ROI) est positif.

En utilisant une solution d’analyse statistiques du type de celle proposée gratuitement par Google (Google Analytics) vous obtiendrez un grand nombre de mesures qui vous permettront d’analyser l’évolution du trafic sur votre site Internet et leurs sources (sites référents, mots clés utilisés…).

Vous pouvez également surveiller vos contacts entrants et leads générés depuis votre site Internet. Si ces derniers sont en nette progression, c’est que vous êtes très certainement sur la bonne voie. Il ne vous restera plus alors qu’à transformer… ce qui s’avère être une tout autre histoire.

#9 – L’actualisation des connaissances :

Le SEO est un art en constante évolution. Les moteurs de recherche progressent continuellement pour tenter de proposer des résultats toujours plus pertinents aux utilisateurs, de nouvelles règles font leur apparition, d’autres disparaissent et l’éco-système de votre site Web se modifie en permanence. Les blogs ont par exemple pris une place essentielle sur les résultats des moteurs de recherche car ils sont entre autre fortement plébiscités par les Internautes.

Vos devez donc surveiller constamment l’évolution du référencement de votre site Web et faire évoluer vos connaissances SEO fréquemment.

Vous pouvez utiliser une solution du type free keyword rank checker afin de contrôler votre positionnement en fonction de mots clés sélectionnés.

Pour rester informé de l’évolution des différentes techniques SEO, plusieurs blogs et ressources sont à votre disposition :

Cet article est une libre adaptation de « Guide to Learning Search Engine Optimization » – Aaron Wall.

Voir également le guide gratuit SEOmoz : « Beginner’s Guide to Search Engine Optimization » et le tutoriel référencement très complet sur Oseox.

Vous pouvez enfin consulter les infographies proposées par Elliance qui sont généralement excellentes. En voici un échantillon qui résume l’écosystème du référencement en 2008.

L'écosystème du référencement en 2008

Et bien sûr, si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez toujours faire appel à l’Institut Kinoa pour vous former auprès de nos experts SEO !

N’hésitez pas enrichir ce billet via les commentaires !










Articles similaires

12 comments

  1. Ping : Référencement Naturel « Webmercatique's Blog

  2. Guillaud il y a 6 années 

    Merci pour tous ces liens !

  3. Ping : Le Web marketing en 2010 | Le Blog Kinoa

  4. Ping : Comment utiliser le communiqué de presse dans sa stratégie de netlinking | Le Blog Kinoa

  5. Ping : Les liens de la semaine | ShigaBlog

  6. Ping : Guide SEO par Google | Le Blog Kinoa

  7. Ping : Revue de presse eco-numerique : semaine 45 | Développez votre Economie Numérique

  8. Ping : Le guide pour apprendre le SEO | Développez votre Economie Numérique

  9. Samuel Martin il y a 7 années 

    Merci pour ce condensé d’information sur le SEO

  10. Ping : Vu sur d autres blogs semaine 48 | Favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ huit = 13