La croissance du nombre d’internautes s’accélère, la publicité en ligne ne connaît pas la crise

La croissance du nombre d’internautes s’est accéléré ces derniers mois et les usages d’Internet se sont diversifiés. C’est ce que nous apprend l’étude Profiling 2008 d’Ipsos.

Cette croissance porte désormais le nombre d’internautes français à plus de 31 millions.

Et que font-ils ces internautes sur le Net (en dehors de la consultation des emails) ?

Ils utilisent des services (météo, banque, bourse…), suivent les actualités, communiquent (chat, forum, échange de photos…) et s’amusent à visionner des vidéos ou à télécharger des trucs tout azimut (musiques, films…).

Les réseaux sociaux sont de plus en plus plébiscités (52 % des internautes déclarent les fréquenter) et l’Internet mobile s’impose peu à peu sur certains usages : chat, mail, sms, consultations de services pratiques (météo, trafic routier…).

Parallèlement la publicité en ligne poursuit sa croissance. Mais selon eMarketer (via TechCrunch), c’est la publicité autour des recherches qui tire le mieux son épingle du jeu puisque son montant sera cette année le double de celui investi sur les encarts traditionnels placés sur un site (bannière par exemple).

A cela deux principales raisons : le coût et l’efficacité des campagnes de mots clés.

Le search marketing en renversant la relation offre/demande, devient un canal marketing inédit où la demande s’exprime en temps réel.

Le search marketing ou paid search est le seul canal marketing qui permet de répondre à une demande formulée par un consommateur en temps réel. Peu importe son profil, son comportement, sa tranche d’âge ou son lieu de vie, un internaute qui tape “Wii” sur Google est un prospect hautement qualifié pour les distributeurs de cette console de jeux.

Encore de beaux jours pour Google en perspective…

Articles similaires

1 comment

  1. Amiens il y a 8 années 

    Et oui toujours rien en vu pour diminuer le monopole Google … En ce qui concernant l’augmentation du nombre d’internaute, rien d’étonnant on peut penser que cette augmentation va encore durée pendant 10 ou 20 ans … Bonne nouvelle pour nous les éditeurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 6 = un