La révolution de l’Internet Software

« Comprendre et analyser les mutations de l’industrie mondiale du logiciel »

J’ai suivi pour vous cet événement remarquable à plus d’un titre.

Une belle brochette de stars était présente avec notamment Pierre Kosciusko-Morizet (fondateur de Price Minister), Ouriel Ohayon (TechCrunch FR), Rémy Amouroux (co-fondateur de Kelkoo)

Les thématiques des trois tables rondes soulevaient des questions de fonds en rapport au développement, au financement ainsi qu’à la vente de l’Internet Software.

L’aspect développement a mis en exergue l’obligation de s’assurer du respect des bonnes pratiques de codage et des standards en place. « Le bug tracker est ton ami. » dixit Pierre-Antoine Durgeat (cofondateur et CTO de dismoiou.fr). Ainsi une équipe solide et ultra motivée est indispensable à la compétitivité de l’entreprise dans un environnement où tout va de plus en plus vite.

Un frisson a parcouru l’assemblée lors de la partie financement. David Waroquier (Partner de Mangrove Capital Partner) a témoigné sur la sortie de Mangrove du capital de Skype en avouant du bout des lèvres que leur mise de départ s’élevait à un nombre à 6 chiffres. Sachant que Mangrove Capital Partner a été le premier fonds à avoir misé sur Skype, lequel fut revendu ensuite à eBay pour 2,6 milliards de dollars, on comprend l’émoi du public :)

Philippe Collombel (Associé Partech International) a souligné la qualité actuelle des dossiers français avec ce qu’il faut de « French Touch » dans l’ergonomie et la maîtrise de la technique. Selon lui, nous sommes loin d’une bulle Internet vu le ratio investissement / benchmark des projets.

Le côté vente / marketing a mis en opposition deux visions commerciales. Celle des « grands acteurs » représentés notamment par Yahoo et MSN et celle des petites structures innovantes (blueKiwi Software ou Vpod.tv, par exemple).

Les majors présentaient une approche mainstream centrée sur le grand public, seule cible à même de supporter leur stratégie de régie publicitaire.

Les plus petites structures exposaient leur démarche visant à s’affranchir du grand public et équiper les clients grands comptes qui offrent plus de perspective à court terme.

Cette conférence s’est clôturée sur un inventaire des tendances à surveiller comme l’Internet mobile, la nouvelle génération de l’e-commerce ou les réseaux sociaux. Autant de sujets sur lesquels nous accompagnons nos clients tous les jours 😉

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 × cinq =