Archives mensuelles : septembre 2007

L’hyper individualisation, « l’hyper JE » (le dico du marketer 2.0)

C’est ici l’avènement de la condition « postmoderne » : une prise de distance par rapport aux modèles proposés par les instances traditionnelles (parents, école, entreprise, religion, et même les marques…).

C’est le refus de se conformer à des identités sociales figées. L’acte de consommation devient ainsi un acte dans lequel nous souhaitons nous inventer, nous définir, nous exprimer, exprimer sa personnalité et sa singularité.

D’où le succès des phénomènes de « gravaniting », de co-création, de kits créatifs, d’offre à personnaliser, à assembler, à finaliser…

Pour le plaisir des yeux, un petit vidéo :

[youtube MlSGJGHJEpI nolink]

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Search marketing (le dico de marketer 2.0)

Le search marketing (SEM) vise à optimiser la visibilité de son site Internet lorsqu’un Internaute effectue une requête sur un moteur de recherche.

On distingue deux principales branches pour le Search marketing :

  1. Le « SEO » : Search Engine Optimization. Ce sont l’ensemble des techniques qui visent à optimiser le positionnement d’un site dans les résultats de recherche des moteurs sur des mots-clés correspondant aux thèmes principaux de ce dernier. Il s’agit ici de référencement dit naturel par opposition au référencement payant ou « Paid Search ».
  2. Le « Paid Search » est une technique qui consiste à adresser des messages publicitaires aux Internautes qui effectuent une requête sur un moteur de recherche. Le but du jeu étant de contextualiser au maximum le message publicitaire en fonction des mots clés utilisés par l’Internaute durant sa recherche. Le message publicitaire sera d’autant plus efficace que ce dernier sera en étroite corrélation avec le sujet recherché.

Les techniques de SEO visent essentiellement à optimiser les pages d’un site Web (respect des standards W3C notamment) afin que les moteurs soient en mesure d’indexer efficacement le site. D’autres techniques permettent d’améliorer le positionnement du site : utilisation de flux RSS, netlinking, échange de contenu…

Le Paid Search consiste à créer des annonces qui apparaitront dans les résultats de recherche et à acheter des mots clés pour lesquels on souhaite que les annonces s’affichent. Les deux principaux programmes sont Google Adwords et Yahoo Search Marketing.

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Read/Write Web (le dico du marketer 2.0)

Cette notion représente un Web ouvert et collaboratif où chacun peut librement et facilement s’exprimer.

Contrairement au Web 1.0 qui était essentiellement orienté vers la publication de documents statiques destinés uniquement à être lus (read), le Web 2.0 permet de collaborer et de participer.

La rédaction et la publication d’un document (write) ne sont plus réservés aux spécialistes, quiconque peut laisser un commentaire, ouvrir un blog, éditer un article sur un Wiki, publier une vidéo sur YouTube…

La notion de User Generated Content découle du Read/Write Web.

La définition en vidéo :

[youtube 6gmP4nk0EOE link]

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Social Web / Social computing (le dico du marketer 2.0)

Social Web / Social computing : une structure sociale dans laquelle la technologie induit une certaine forme de pouvoir aux “communautés” et non aux “institutions”.

Il ne s’agit pas d’une simple tendance passagère, ni d’un effet de mode, mais bien d’une révolution majeure.

Pour en savoir plus, c’est par ici et par là également.

PARTAGEZ CET ARTICLE :

La révolution de l’Internet Software

« Comprendre et analyser les mutations de l’industrie mondiale du logiciel »

J’ai suivi pour vous cet événement remarquable à plus d’un titre.

Une belle brochette de stars était présente avec notamment Pierre Kosciusko-Morizet (fondateur de Price Minister), Ouriel Ohayon (TechCrunch FR), Rémy Amouroux (co-fondateur de Kelkoo)

Les thématiques des trois tables rondes soulevaient des questions de fonds en rapport au développement, au financement ainsi qu’à la vente de l’Internet Software.

L’aspect développement a mis en exergue l’obligation de s’assurer du respect des bonnes pratiques de codage et des standards en place. « Le bug tracker est ton ami. » dixit Pierre-Antoine Durgeat (cofondateur et CTO de dismoiou.fr). Ainsi une équipe solide et ultra motivée est indispensable à la compétitivité de l’entreprise dans un environnement où tout va de plus en plus vite.

Un frisson a parcouru l’assemblée lors de la partie financement. David Waroquier (Partner de Mangrove Capital Partner) a témoigné sur la sortie de Mangrove du capital de Skype en avouant du bout des lèvres que leur mise de départ s’élevait à un nombre à 6 chiffres. Sachant que Mangrove Capital Partner a été le premier fonds à avoir misé sur Skype, lequel fut revendu ensuite à eBay pour 2,6 milliards de dollars, on comprend l’émoi du public :)

Philippe Collombel (Associé Partech International) a souligné la qualité actuelle des dossiers français avec ce qu’il faut de « French Touch » dans l’ergonomie et la maîtrise de la technique. Selon lui, nous sommes loin d’une bulle Internet vu le ratio investissement / benchmark des projets.

Le côté vente / marketing a mis en opposition deux visions commerciales. Celle des « grands acteurs » représentés notamment par Yahoo et MSN et celle des petites structures innovantes (blueKiwi Software ou Vpod.tv, par exemple).

Les majors présentaient une approche mainstream centrée sur le grand public, seule cible à même de supporter leur stratégie de régie publicitaire.

Les plus petites structures exposaient leur démarche visant à s’affranchir du grand public et équiper les clients grands comptes qui offrent plus de perspective à court terme.

Cette conférence s’est clôturée sur un inventaire des tendances à surveiller comme l’Internet mobile, la nouvelle génération de l’e-commerce ou les réseaux sociaux. Autant de sujets sur lesquels nous accompagnons nos clients tous les jours 😉

PARTAGEZ CET ARTICLE :