Do you tweet?

Vous n’avez pas pu y échapper, c’est le dernier canal de communication à la mode. Impossible de l’ignorer, Twitter, quelque part entre le blogging et l’instant messaging, fait ces dernières semaines un raffut de tous les diables.

Et pour cause, ce service Web, permet en quelques clics, et sous un format bref, donc essentiel, de faire savoir au Monde entier ce que vous êtes en train de faire, quelle pensée vous traverse l’esprit, quelle envie vous anime, tout cela à l’instant t. Ces “micro-posts” (ben oui, on parle bien de micro-blogging !), sont “archivés”, ou plutôt empilés sur une timeline à 3 niveaux : Premier niveau, votre activité; Deuxième niveau, votre réseau social (vos “amis); Troisième niveau : La Terre entière !

Vous l’aurez compris, par sa simplicité et le facteur exponentiel de la croissance des réseaux sociaux créés, Twitter s’accompagne bien vite d’un syndrome d’addiction. Et quand on a déjà deux ou trois vies à gérer, et malgré l’instantanéité du format, pas facile de garder une ligne éditoriale constante.

C’est là qu’intervient Twitterfeed. Twitterfeed est un SOA s’insérant entre votre blog ou site Web (pour peu qu’il génère un flux RSS), et Twitter, permettant de poster automatiquement sur Twitter le contenu que vous publiez.

Voici la marche à suivre :

1. Twitter

Connectez-vous sur Twitter.com et créez-vous un compte. Comment ?! Ce n’est pas déjà fait ??!…

2. Twitterfeed

Connectez-vous sur Twitterfeed.com et créez-vous un compte. Astuce, Twitterfeed s’appuie pour l’authentification sur le protocole OpenID. Il vous faut donc, si ce n’est pas déjà le cas, un identifiant unifié OpenID. Plusieurs sites proposent ce type de service, le plus connu d’entre eux étant MyOpenID.

3. OpenID

Connectez-vous donc sur MyOpenID.com, créez-vous un compte.

4. Twitterfeed bis

De retour sur Twitterfeed, identifiez-vous à l’aide de votre OpenID.
Twitterfeed vous propose ensuite de créer (ou gérer) vos flux RSS. Entrez vos identifiants Twitter, entrer l’adresse URL de votre flux RSS, testez, sélectionnez la fréquence de republication de votre contenu, validez.

5. Twitter ad lib

Après une pause-café correspondant à la durée de fréquence de republication choisie (non je plaisante, la fréquence minimum est de 30 minutes !), connectez-vous à votre Twitter. Vous aurez la joie d’y lire le dernier post publié sur votre blog ou votre site Web.

Ajoutez-vous des amis, diffusez l’adresse de votre Twitter pour faire remonter votre PageRank, et dépéchez-vous de retourner au travail avant d’être définitivement contaminé par le virus Twitter, votre productivité risquerait de devenir très vite inversement proportionnel à la croissance de votre réseau !

, , , , , , , , , ,

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf − = 6